Starbucks va empêcher ses clients de regarder du porno dans ses cafés

Sur le web

Par Jules le

Comme tout le monde n’a pas envie de siroter un Pumpkin Spice Latte ou un Iced Gingerbread Latte avec pour fond sonore ou visuel un gangbang dantesque, et on les comprend, Starbucks a décidé de mieux contrôler son Wi-Fi gratuit pour que ses clients arrêtent de regarder du contenu porno dans ses boutiques. Et ce dès 2019.  

Plus que pour ses boissons, Starbucks doit son affluence à son Wi-Fi gratuit. Une aubaine pour les étudiants et les binge-watcher du dimanche. Mais certains clients ont tendance à abuser du service, notamment pour consulter un petit porno sans pression et au milieu de la foule.

Une pratique qui n’est absolument pas du goût de l’association américaine anti-pornographie Enough is Enough, qui a décidé de mettre la pression à la chaîne de fast-food. Avec succès.

Tolérance zéro

À compter de l’année prochaine, Starbucks renforcera la lutte contre la consultation de contenu pornographique et pédopornographique au sein de ses établissements. Interrogé par Business Insider, un porte-parole de Starbucks assure que l’entreprise « a identifié une solution pour empêcher ce type de contenu d’être visionné à l’intérieur de ses boutiques et prévoit de la déployer sur le territoire américain dès 2019. »

Cette solution pourrait tout simplement être la mise en place d’une série de filtres et de restrictions lorsque l’on se connecte au Wi-Fi de Starbucks. Une réponse facilement contournable puisqu’il suffit de se connecter via le partage de connexion de son téléphone pour naviguer à loisir sur la Toile. Starbucks pourrait donc également expulser les clients surpris en train de regarder un film porno.

3 réponses à “Starbucks va empêcher ses clients de regarder du porno dans ses cafés”

  1. Il suffit d’utiliser un VPN pour contourner tous les filtrages. Et si Starbucks bloque les VPNs, ils perdront des clients qui ont besoin d’une connexion via VPN pour pouvoir travailler.

    Sinon je ne sais pas quoi penser. Pour que le problème soit assez répandu pour que Starbucks prenne des mesure, c’est qu’il y a un gros problème dans la tête des gens.

    Il n’y a pas si longtemps que ça, je croyais encore naïvement que les gens qui regardaient du porno au boulot n’étaient qu’une légende qu’on voit dans les films. J’ai les équipes IT de 2 boites différentes qui m’ont confirmé que c’est une pratique courante. Donc plus rien ne me surprend maintenant.

  2. les gens ne veulent pas se l’avouer mais c’est une drogue pour pas mal de monde, Le porno procure de la dopamine comme l’alcool, les jeux et les réseaux sociaux… il faut donc trouver un moyen de canaliser tout ça

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *