James Bond : Une partie du casting de Spectre sera de retour dans le 25e film

Cinéma

Par Jules le

Si le retour de certains acteurs dans le vingt-cinquième James Bond n’est pas une surprise, la présence d’autres nous donne une petite idée du futur scénario.  

Au risque de vous surprendre, malgré le battage médiatique sur le sujet ces derniers mois : Daniel Craig reprendra bel et bien le rôle de l’espion britannique au service de Sa Majesté pour le 25e James Bond. Voilà on s’est débarrassé de l’éléphant dans la pièce.

Dirigé par Cary Joji Fukunaga (True Detective, Maniac), depuis le remplacement de Dany Boyle par EON Production, James Bond 25 devrait rentrer en production à compter du mois de mars 2019, pour une sortie dans les salles obscures le 12 février 2020.

Dans la continuité de Spectre

Si pour le moment peu d’informations ont fuité autour du projet, Cary Joji Fukunaga a commencé à se confier sur ce qui s’annonce comme l’ultime James Bond de Daniel Craig. Dans une interview pour le site Inquirer, le réalisateur assure ainsi que “Bond est actuellement dans un arc de personnage qui a débuté avec Casino Royale, et je compte bien le poursuivre.” Il se veut rassurant en expliquant qu’il “va y avoir des changements” puisque “dans toute histoire, un personnage doit changer pour qu’il puisse y avoir une narration.”

De son côté le Daily Mail se veut plus précis concernant le futur casting. Le tabloïd britannique avance ainsi que Ralph Fiennes, Ben Wishaw et Naomi Harris reprendraient leur rôle respectif de M, Q et Moneypenny (ce qui en soi, n’est pas surprenant). Plus intéressant, le retour de Léa Seydoux qui incarnera de nouveau Madeleine Swann, le personnage féminin principal de Spectre.

Revoir Léa Seydoux signifierait donc que James Bond 25 se placerait dans la continuité de l’intrigue de Spectre. Cela pourrait aussi bien dire que Christopher Waltz, connu dans la saga pour avoir prêté ses traits à Ernst Stavro Blofeld, reprendrait son rôle d’antagoniste.

Évidemment, Cary Juji Fukunaga pourrait très bien faire revenir ces deux personnages pour s’en débarrasser rapidement lors de la scène d’ouverture du prochain long-métrage et ainsi compter sur un nouvel ennemi machiavélique et inarrêtable (mais qui perdra de toute façon) et une James Bond Girl originale. Ce scénario est déjà arrivé par le passé et vous savez ce qu’on dit : au final, on ne vit que deux fois.

 

Source: Inquirer