L’AutoPilot Tesla bientôt capable de gérer feux rouges et ronds-points

Automobile

Par Corentin le

Elon Musk a révélé sur Twitter que l’AutoPilot testait actuellement la gestion de la circulation urbaine avant d’être déployé « bientôt ».

L’AutoPilot bientôt fonctionnel de l’autoroute au centre-ville ?

Ce week-end, l’annonce du grand patron de Tesla a fait son petit effet. Elon Musk a déclaré sur un tweet daté du 9 décembre que l’AutoPilot allait bientôt s’équiper de nouvelles fonctionnalités toujours plus avancées. Le milliardaire, qui fait le cobaye beta-testeur des nouvelles avancées du logiciel de conduite semi-autonome sur la Model S personnelle, a affirmé que ses voitures allaient bientôt être en mesure de gérer des situations urbaines complexes. Il cite notamment « les feux rouges, les stop et les ronds-points« .

S’il ne précise pas quand sera déployée la nouvelle version de l’AutoPilot gérant ces fonctions, il est clair que Tesla s’apprête à franchir un nouveau cap en termes de conduite autonome et risque de prendre (une nouvelle fois) de court tous les autres constructeurs automobiles.

Il estime qu’il sera par ailleurs bientôt possible »d’aller de votre garage à votre parking d’entreprise sans aucune intervention humaine. » Bien que comme à son habitude, l’homme soit un poil optimiste, en particulier à cause des législations en matière de sécurité routière, il faut reconnaître que techniquement, l’AutoPilot commence à s’en rapprocher.

Elon Musk invite ceux qui ont « une Tesla assemblée ces deux dernières années » à essayer Navigate on Autopilot « Le mode permet de dépasser  les voitures trop lentes, de changer d’intersection et quitte la voie rapide de façon automatique« .

 

Source: Electrek