YouTube : Quand PewDiePie fait par mégarde la promotion d’une chaîne antisémite

Sur le web

Par Jules le

En voulant mettre en avant d’autres chaînes sur YouTube, PewDiePie a fait de la publicité à un vidéaste spécialisé dans les critiques vidéos, sans forcément savoir que ce dernier tenait de temps à autre un discours antisémite, homophobe et sexiste. Une nouvelle boulette pour le plus gros YouTubeur de la plateforme.  

Fort de plus 76 millions d’abonnés, Pewdiepie reste le vidéaste avec le plus de followers sur YouTube. Il faut dire que ses fans se sont démenés ces derniers jours pour que le Suédois de 29 ans conserve la plus haute marche du podium, un pirate informatique allant jusqu’à hacker 50 000 imprimantes connectées pour faire gonfler le chiffre.

Cette imposante communauté a également permis au vidéaste de lever plus de 169 000 livres de dons pour l’ONG CRY, qui vient en aide aux enfants défavorisés en Inde, la semaine dernière.

Mauvaise publicité

Conscient de son statut, PewDiePie traite souvent de l’actualité de YouTube et fait la promotion des chaînes et vidéos qu’il apprécie sur la plateforme. Dans son dernier épisode de Pew News, intitulé « Ne vous abonnez pas à PewDiePie« , Felix Kjellberg met en avant de nombreuses chaînes, comme à son habitude, dont celle d’Esemicolon R ou E;R.

Le vidéaste a en effet « vraiment apprécié » une de ses critiques sur le manga Death Note. Problème, comme le souligne un autre YouTubeur et le confirment nos confrères de The Verge, E;R tient bon nombre de discours antisémites, homophobes, haineux et sexistes. Des déclarations qu’il distille dans ses diverses critiques vidéo.

Ce gain de visibilité n’est pas passé inaperçu puisque E;R a gagné près de 15 000 abonnés en trois jours. Hasan Piker, le YouTubeur à l’origine de la découverte concède que PewDiePie n’était pas forcément au courant des propos tenus par Esemicolon R, n’ayant probablement pas vu toutes les vidéos de la chaîne.

Toujours selon lui, PewDiePie aurait cependant dû vérifier le contenu de la chaîne avant d’en faire la promotion devant une audience pouvant grimper, on le rappelle, jusqu’à 76 millions de spectateurs.

Le fait que Felix Kjellberg ne se soit douté de rien reste tout de même hasardeux. En effet, la fameuse vidéo sur Death Note qui a retenu son attention contient des images de la tuerie de Charlottesville, lorsqu’un manifestant néonazi a foncé avec sa voiture sur la foule, tuant une femme de 32 ans. Pour le moment, PewDiePie n’a pas tenu à commenter la polémique.