Virgin Galactic : Le SpaceShipTwo VSS Unity atteint l’espace pour la première fois

Espace

Par Jules le

Pour son quatrième vol d’essai en vitesse supersonique, la navette spatiale de Richard Branson s’en est allée flirter avec l’espace.  

Tandis qu’Elon Musk part à la conquête de l’espace et de la planète rouge, quand il n’est pas occupé à se battre avec Mark Zucklerberg dans une battle de rap (il me fallait une excuse pour parler du retour d’Epic Rap Battle of History, c’est maintenant), Richard Branson, lui, veut conquérir le futur marché du tourisme spatial.

Après avoir fait la moitié du trajet en juillet dernier, le SpaceShipTwo VSS Unity a enfin atteint l’espace hier à l’occasion de son quatrième vol d’essai à vitesse supersonique. Enfin… L’espace selon les États-Unis.

Prouesse sans commune mesure

Virgin Galactic a ainsi annoncé que sa navette a avait atteint l’altitude maximale de 271 268 pieds, soit 82,6 km. Fonctionnant à plein régime pendant toute une minute, les moteurs du SpaceShipTwo VSS Unity ont permis à l’appareil de se déplacer à Mach 2.9, contre Mach 2.47 lors de l’essai précédent.

Pour la communauté internationale, la sortie de l’atmosphère terrestre est marquée par la ligne de Kármán. Cette dernière se situe à 100 km d’altitude. Pourtant, Virgin Galactic peut bel et bien se targuer d’être sorti dans l’espace. En effet, le système métrique américain a fixé une limite différente outre-Atlantique. Une frontière calée à environ 50 miles d’altitude, soit plus de 80 km.

En attendant que le SpaceShipTwo VSS Unity atteigne la ligne de Kármán, ce test concluant permet à l’entreprise de Richard Branson de continuer sa progression vers la mise en place d’un tourisme spatial. Un marché encore loin d’être acquis.