Orange lance son enceinte connectée Djingo dotée d’une intelligence artificielle made in Europe (enfin presque)

Audio

Par Gregori Pujol le

La semaine dernière, Orange s’est amusé à trollé Free lors de sa conférence annuelle. Malheureusement, l’opérateur n°1 en France n’a pas réussi à emballer les foules avec ses différentes annonces portées sur les services et innovations, comme son enceinte connectée Djingo.

Djingo est un assistant virtuel qui propose une expérience « naturelle et sécurisée » des services d’Orange et ses partenaires. Djingo se commande à la voix, grâce à une enceinte connectée (commercialisée en début d’année prochaine), une télécommande dotée d’un micro (dispo sur les dernières LiveBox) ou encore à partir d’un smartphone en mode texte ou voix.

En France, Djingo permet, au travers d’un écosystème de services Orange et de partenaires choisis (Bosch, Netatmo, Hue, etc.), la commande à la voix des services de communication (appels téléphoniques en mode mains libres, une première) et de divertissement à la maison (Deezer, Orange Radio, Météo France, etc.), et bientôt le pilotage des objets connectés de la maison avec le nouveau service « Maison connectée ».

Cette enceinte Djingo, se veut être l’alternative européenne à tous les géants américains et asiatiques. Réalisée en étroite collaboration avec Deutsche Telekom, l’enceinte « made in Europe » et sécurisée part cependant avec un certain retard par rapport à ses concurrents. Du coup, les deux opérateurs ont fait le choix étrange d’intégrer également Alexa, l’assistant vocal d’Amazon ! Pour convaincre, Orange mise donc sur une approche transversale, et sur une intégration futur de nombreux partenaires et services… L’enceinte Djingo sera commercialisée pour les clients Orange au prix de 49 euros contre 149 euros pour les autres.