Wear OS : Google fait ses emplettes chez Fossil

Gadget

Par Olivier le

Google a mis la main à la poche pour acquérir auprès de Fossil Group la propriété intellectuelle d’une technologie pour montre connectée actuellement en phase de développement.

Il ne s’agit donc pas pour Google d’acquérir l’activité smartwatch de Fossil, qui est très actif dans ce domaine et compte bien le rester. Pour preuve, tout récemment le fabricant de montres (aussi bien classiques que connectées) a annoncé de nouveaux modèles équipés de la puce Snapdragon Wear 3100.

Un petit chèque contre de la technologie

Pour 40 millions de dollars, le moteur de recherche s’offre les services d’une partie de l’équipe de recherche et développement de Fossil. Ce dernier garde à demeure plus de 200 employés chargés de « l’innovation et du développement de produits ». Les montres connectées représentent pour Fossil la catégorie de produits qui connait le plus de succès. 14 de ses marques (parmi lesquelles Misfit, Skagen, Armani, Diesel, DKNY…) en proposent d’ailleurs un ou plusieurs modèles.

Mais quelle est donc cette technologie en cours de développement chez Fossil qui intéressait tant Google ? Le mastodonte de la recherche en ligne ne manque pas de spécialistes dans le domaine. Impossible d’avoir une réponse à cette question bien sûr, si ce n’est cette déclaration de Stacey Burr, vice-président de la gestion produits et Wear OS : « L’ajout de la technologie et de l’équipe de Fossil Group chez Google démontre notre engagement auprès de l’industrie des wearables ».

À lire le communiqué entre les lignes, il semble que Google ait la volonté d’enrichir le catalogue de montres connectées sous Wear OS, et pas forcément à se garder pour soi les technologies développées par Fossil. Difficile pourtant de ne pas imaginer une Pixel Watch dotées de capacités inédites.