Glass et Dragon Ball Super : Broly s’emparent du podium au box-office américain

Cinéma

Par Manon le

On se doutait bien que Glass ne passerait pas inaperçu lors de sa sortie en salles. La suite des films Incassable (2000) et Split (2017) fait une rentrée remarquée dans le box-office américain. Saluons également la performance de Dragon Ball Super : Broly qui réalise le meilleur démarrage pour un film d’animation japonais.

Le box-office américain est sorti et, sans grande surprise, on retrouve le film Glass (voir notre critique ici) sorti la semaine dernière en première position. Il rapporte 40,5 millions de dollars sur son premier week-end de projection contre un budget initial estimé à 20 millions de dollars. Reste à savoir si le film fera aussi bien que son petit frère sorti en 2017. En effet, Split avait atteint la jolie somme de 138,2 millions de recettes. En deuxième position, on retrouve The Upside, le remake version américaine du film français Intouchables avec Kevin Hart et Bryan Cranston dans les rôles de Omar Sy et François Cluzet.

Dragon Ball Super : Broly démarre sur les chapeaux de roues

Mais le film qui retient l’attention cette semaine et qui crée l’événement du box-office est celui qui se trouve sur la dernière marche du podium, Dragon Ball Super : Broly. Le film démarre sur les chapeaux de roue puisqu’il réalise le meilleur démarrage pour un film d’animation japonais depuis Yu-Gi-Oh ! (2004).

Aquaman et Spider-Man New Generation ferment la marche

En quatrième position, on retrouve Aquaman (voir notre critique ici) qui continue d’attirer les curieux après cinq semaines de projection sur grand écran. C’est le jackpot pour le super-héros qui devient le plus gros succès de la franchise DC/Warner avec 1,063 milliards de recette dans le monde.

Derrière le super-héros qui nous vient des mers, on retrouve l’homme araignée dans son film d’animation Spider-Man : New Generation (voir notre critique ici) qui avait été l’agréable surprise de la fin d’année 2018. Le film a atteint les 158,2 millions de dollars rien qu’aux Etats-Unis.