Facebook pourrait écoper d’une amende de plusieurs milliards

Général

Par Julie Hay le

Facebook est actuellement en négociation avec l’administration américaine après le scandale Cambridge Analytica. La firme espère éviter une amende de plusieurs de milliards de dollars.

Une amende en négociation

Le scandale Cambridge Analytica continue de tourmenter le réseau social. Facebook est en négociation avec la Federal Trade Commission (FTC) pour définir le montant de l’amende qui lui sera infligée. Selon le Washington Post, la firme détenue par Mark Zuckerberg encourt une amende de plusieurs milliards de dollars pour non-respect de la protection des données personnelles de ses utilisateurs. Facebook avait permis l’accès des données personnelles de 87 millions d’utilisateurs à la société de publications des stratégies politiques, Cambridge Analytica. Cette entreprise était investie dans la campagne de Donald Trump et compte dans ses fondateurs Steve Bannon, ancien président du site d’extrême droite Breitbart news.

Facebook dans la tourmente

Depuis les élections, 2016 Américaines, Facebook fait l’objet de plusieurs amendes dans les différents pays concernés par le scandale. Les négociations pourraient se solder par une amende le record, mais aussi des contrôles réguliers raconte gizmodo.com. “Cet épisode nous a clairement fait du tort. Nous avons beaucoup à faire pour reconstruire la confiance” expliquait Zuckerberg au Congrès Américain l’année dernière. Pas sûr que le récent scandale permette cela. Facebook a rémunéré des utilisateurs de son réseau social en échange d’un accès à leurs données personnelles.

Les élections européennes en ligne de mire

À l’approche des élections européennes, Facebook promet un accès aux archives publicitaires de son réseau social. C’est un appel lancé par Mozilla qui a poussé Facebook à rendre disponible à la consultation Facebook Ad Archive API explique techgenyz.com. Une telle initiative permettra aux journalistes et chercheurs d’analyser la manière dont les annonceurs politiques ciblent les utilisateurs et pourquoi. Facebook n’a pas encore annoncé la date de mise en service de cet API.