Le service de stockage personnel Lima ferme ses portes

Business

Par Olivier le

La start-up Lima arrête les frais. Cette entreprise française spécialisée dans le stockage en ligne a annoncé cette semaine qu’elle allait fermer ses portes après sept ans de bons et loyaux services.

Lima avait été le premier projet français à franchir le seuil du million de dollars sur Kickstarter : la première génération de son produit, le Lima Original, s’était vendue à plus de 60 000 unités. Depuis, le fabricant avait lancé un successeur de son boîtier, le Lima Ultra.

Manque de financement

Le principe imaginé par Lima était simple : le boîtier du fabricant permettait de transformer n’importe quel disque dur en espace de stockage en ligne. Il suffisait de brancher l’appareil sur la box internet de son fournisseur d’accès, puis d’utiliser l’application Lima pour accéder aux données présentes sur le disque externe. Et ce, quelle que soit la plateforme utilisée (Windows, macOS, iOS, Android…).

Lima combinait les bénéfices du stockage en ligne sans les inconvénients (les données ne bougent pas de chez soi). Mais malgré tout l’intérêt de cette solution, l’entreprise n’a pas tenu le choc. Le cofondateur Séverin Marcombes explique que Lima a rencontré des problèmes de financement, en dépit des efforts colossaux de l’équipe pour éviter l’écueil.

Lima emploie plus de 60 personnes et a servi plus de 80.000 utilisateurs dans le monde. « Nous sommes fiers des produits que nous avons conçus, et nous pensons que le problème que nous avons essayé de résoudre est toujours béant aujourd’hui », écrit le dirigeant.

Les utilisateurs ont jusqu’au 1er mars pour récupérer leurs données. Bien que celles-ci soient stockées sur leur disque externe, Lima utilise des serveurs pour faire en sorte que les appareils puissent se connecter entre eux. Le constructeur donne le mode d’emploi pour exporter ses données.

Source: Lima