Après les trottinettes, les tricycles électriques pourraient bientôt envahir les rues

Aux États-Unis, la société de partage de moyens de transport urbains Gotcha va bientôt ajouter à son catalogue les tricycles électriques Zippy.

Après les vélos, les trottinettes, les scooters et même les voitures, ce sont les tricycles électriques qui pourraient prochainement envahir l’espace public urbain. Un nouveau moyen de transport original, qui s’apprête déjà à être implanté aux États-Unis, et plus précisément à Charleston en Caroline du Sud, où l’application Gotcha, spécialisée dans le partage de moyens de transport projette d’ajouter des tricycles électriques de la marque Zippy à son catalogue dans le courant de l’année 2019.

Avec son autonomie de 65 km pour une seule charge, ces nouveaux tricycles connectés devraient permettre à leurs utilisateurs de parcourir des distances relativement conséquentes, tout en proposant des pics à 40 km/h. Interrogé par le site américain The Verge, le CEO de Gotcha Sean Flood a confirmé son envie de proposer « une réelle alternative à la voiture », avec un moyen de transport « plus accessible » et plus sécurisé qu’un scooter. Équipé d’une béquille, et capable d’accueillir jusqu’à deux personnes, le tricycle Zippy espère donc s’imposer comme le nouveau moyen de transport urbain en vogue d’ici quelques mois… Du moins pour les utilisateurs nord-américain.

Présente depuis 10 ans sur le marché américain, Gotcha pourrait bien donner des idées à ses concurrents internationaux, et initier la mode des tricycles dans les rues de Paris. En France, les moyens de transport en libre-service ont fait leur apparition il y a déjà plusieurs années. Après les scooters, les voitures et les trottinettes, le tricycle électrique pourrait ainsi constituer une alternative plus rapide et plus sécurisée que ses concurrents, sans pour autant nécessiter de permis de conduire.