Freebox : BFM TV et quatre autres chaînes pourraient ne plus être disponibles à partir du 20 mars

BFM TV, RMC Découverte, RMC Story et BFM Business, quatre chaînes qui pourraient bientôt disparaître du bouquet proposé par l’opérateur Free.

Photographie Cyril Chigot

Dans quelques jours, les accords liant Free et les quatre chaînes de télévision arriveront à échéance. Alors que l’opérateur a déjà renouvelé ses partenariats avec les groupes M6 et TF1, aucune entente n’a encore été trouvée avec les chaînes BFM TV, BFM Business, RMC Découverte et RMC Story. Appartenant au groupe Altice NextRadio (propriété SFR), les canaux de diffusion pourraient ainsi être purement et simplement supprimés du bouquet proposé par Free à ses abonnés.

« L’ensemble du marché a pourtant posé les bases d’une nouvelle relation entre éditeurs et distributeurs depuis plusieurs mois (…), tenant compte des investissements que les éditeurs doivent réaliser pour proposer des programmes et des services de qualité aux téléspectateurs » – NextRadio TV

Dans un communiqué officiel, Altice a confirmé que si les chaînes en questions pourraient potentiellement disparaître des services proposés par Free, ces dernières resteraient néanmoins accessibles aux téléspectateurs utilisant d’autres canaux de distribution, notamment via les box Bouygues Telecom, Orange et SFR, avec lesquels des accords sont toujours en cours. Le groupe n’a évidemment pas écarté la possibilité de signer un nouvel accord avant la date butoir, mais a qualifié de « regrettable » la situation, surtout pour « les téléspectateurs, qui pourraient être impactés ».

Ce n’est pas la première fois qu’un groupe de médias est menacé de disparition sur la box d’un opérateur. En février 2018, les abonnés Orange et Canal + avaient été, pendant plusieurs jours, privés du service myTF1, suite aux modifications des conditions de distribution de la première chaîne d’Europe. Après avoir annoncé un possible arrêt de diffusion en direct, les deux partis avaient finalement réussi à trouver un terrain d’entente. Dans la situation actuelle, il y a fort à parier que malgré ses désaccords avec NextRadio TV, Free ne se privera pas de la première chaîne d’information de France.