Des araignées “stormtroopers” ont été découvertes en Colombie

Science

Par Manon le

Des scientifiques ont découvert une nouvelle famille d’araignées en Colombie. Jusque-là rien de bien étonnant. Mais l’originalité se cache, en réalité, dans le nom que l’on leur a attribué. En effet, cette nouvelle espèce se nomme “stormtropis”, nom grandement inspiré des clones de l’Armée Impériale de Star Wars

Crédit : Carlos Perafan 

Une nouvelle famille d’araignées a été découverte en Colombie, un pays où elles n’avaient encore jamais été détectées. Et pour cause ! Certaines espèces se cachaient à plus de 3 400 mètres d’altitude. Leurs mouvements précaires et leur méthode de camouflage a inspiré les scientifiques, fans de Star Wars. Habituellement niché entre 1400 et 3400 mètres d’altitude, ce nouveau groupe a été nommée “stormtropis”.

Des scientifiques fans de Star Wars

C’est dans les forêt de la cordillère des Andes Centrale et Orientale que six nouvelles espèces de la famille des Paratropidae ont été découvertes par des scientifiques colombiens et uruguayens. Parmi ces espèces appartenant à la famille des mygales, quatre ont été regroupées sous le nom de Stormtropis en hommage aux clones de l’Armée Impériale des films Star Wars. Les photos du spécimen sont à observer sur le compte rendu réalisé par Zookeys.

Le nom n’a évidemment pas été choisi au hasard. Hormis la passion évidente des scientifiques pour la célèbre franchise, le nom a été choisi en fonction de la ressemblance entre ces araignées et les clones. Evidemment, il ne s’agit pas de ressemblance physique mais de comportement similaire selon le rapport de Zookeys : “Le nom Stormtropis est une déclinaison latine (neutre) du nom latin Stormtrooper de l’univers fictif des films Star Wars. Les stormtroopers sont les soldats du principal groupe de l’empire galactique. Ces soldats se ressemblent beaucoup et ont une remarquable capacité de camouflage mais se déplacent de manière maladroite tout comme ce groupe d’araignées”. 

Selon les scientifiques, la région aussi dense qu’immense abriterait encore de nombreuses araignées qui n’ont pas encore été découvertes. Certaines trouveraient refuges à plus de 4000 mètres d’altitude.