Débits Internet : 6,8 millions de Français restent coincés à moins de 3 Mb/s

Sur le web

Par Henri le

Alors que les FAI ne cessent de nous parler d’offre fibrée et de 5 G, de nombreux Français n’ont encore pas accès à une qualité minimale.

Vous profitez peut-être d’une bonne connexion à Internet, mais ce n’est certainement pas le cas de tous les Français. C’est en tout cas ce qu’a récemment mis en lumière l’UFC-Que-Choisir grâce à son observatoire de l’internet fixe.

L’association a pu recueillir 32 millions de données et ainsi se faire une idée précise du débit moyen dans l’hexagone. Une information précieuse, surtout qu’internet fait désormais partie de notre vie et est utile à de nombreuses démarches personnelles et administratives. Et le résultat n’est pas glorieux : 6,8 millions de Français n’ont pas accès à une connexion de qualité minimale.

Un chiffre qui équivaut à 10% de la population, en grande majorité dans la ruralité. En effet 31% des habitants des petites communes (moins de 1000 habitants) sont concernés par ces très faibles débits. Le problème, c’est que ces petits villages représentent 73% des communes françaises.

52,2% des consommateurs sont éligibles à une offre très haut débit (équivalant à 30 Mb/s en débit descendant) alors que 19,1% de la population n’a pas encore accès à un bon haut débit (plus de 8 Mb/s).

En ce qui concerne l’ADSL, elle constate sans surprise (hélas) que les zones plus rurales disposent d’un débit moyen environ 43% moins élevé que les agglomérations de plus de 30 000 habitants. Bien que le « Plan très haut débit » suive son cours, l’association estime que l’état est vraiment en retard, ce qui risque de pénaliser de nombreux français pendant encore des années.

Elle estime qu’un développement plus intensif du réseau cuivré dans les zones où l’arrivée prochaine de la fibre reste illusoire serait une bonne solution d’appoint.

” Nos résultats mettent en évidence qu’une forte montée en débit sur le réseau cuivre historique peut constituer un substitut salutaire à la fibre optique lorsque cette technologie n’est pas disponible. “

Les choses s’améliorent petit à petit, mais l’objectif du haut débit pour tous est encore loin d’être atteint.