Android : Google va laisser le choix du navigateur et du moteur de recherche par défaut en Europe

Android

Par Olivier le

Google va laisser le choix du navigateur ainsi que du moteur de recherche par défaut aux utilisateurs européens d’Android. Personne ne se plaindra de voir l’entreprise donner plus de choix à l’utilisateur, mais cette décision marque aussi la volonté de faire la paix avec la Commission européenne.

C’est Kent Walker, le vice-président aux affaires juridiques, qui a donné cette semaine la bonne nouvelle. Google veut faire connaitre aux utilisateurs de smartphones Android les alternatives en matière de navigateurs et de moteurs de recherche.

Uniquement en Europe

C’est pourquoi Google va demander aux propriétaires européens d’appareils Android actuels et à venir leur navigateur de prédilection, ainsi que le moteur de recherche qu’ils veulent utiliser. On ignore encore comment cela va s’articuler sur les smartphones.

Voilà qui n’est pas sans évoquer ce que la Commission européenne avait exigé de Microsoft au moment de la toute puissance d’Internet Explorer : l’éditeur avait été obligé de mettre en place un système de sélection du navigateur web sous Windows.

La bonne volonté de Google se limite à l’Europe. Et Kent Walker ne s’en cache pas : il s’agit de montrer patte blanche auprès de la Commission européenne et en particulier le puissant service chargé de la concurrence.

En juillet dernier, le régulateur européen infligeait une amende record de 4,3 milliards d’euros contre Google, convaincu d’abus de position dominante sur Android. Le moteur de recherche avait été condamné pour des pratiques illégales forçant les constructeurs à installer Chrome et l’app de recherche de Google sur leurs terminaux. Sinon, leurs appareils ne pouvaient accéder au Play Store.

Google a depuis modifié son programme de licences pour rester dans les clous de la Commission : le Play Store, Chrome et Google Search sont désormais bien séparés et les constructeurs peuvent installer l’alternative qu’ils souhaitent sur leurs appareils.

Source: Google