Nouveaux radars Mesta Fusion 2 : ils pourront surveiller 8 voies à la fois et voir si vous êtes au téléphone

Le ministère de l’Intérieur a commandé 400 nouveaux radars Mesta Fusion 2 pour la fin de l’année. Ces équipements nouvelle génération permettront de surveiller jusqu’à huit voies simultanément et de repérer les véhicules en infraction sur une distance de 200 m à la ronde.

Crédits – IDEMIA

Censés être plus résistants et plus efficaces que les radars actuels, 400 nouveaux modèles de Mesta Fusion 2 seront déployés sur les routes françaises d’ici la fin de l’année. Une commande du ministère de l’Intérieur destinée à améliorer les contrôles routiers, et qui devrait aussi permettre de remplacer la flotte de radars actuellement présente sur les routes françaises.

Baptisés radars tourelle, et conçus par l’entreprise française Idemia, spécialisée dans la biométrie et l’analyse de données vidéo, les Mesta Fusion 2 seront fabriqués en France, sur le site industriel de Saint-Etienne-du-Rouvray en Normandie.

1 200 radars pour 2020

En 2003, le premier radar automatique est inauguré en France. 16 ans plus tard, cette commande de 400 nouvelles tourelles devrait porter à 1 200 radars le parc actuel, réparti sur tout le territoire français d’ici 2020. Un projet qui représente un montant total de près de 101,7 millions d’euros si l’on se fie à l’appel d’offres publié en 2016 par le gouvernement. Selon le Parisien, 6 000 tourelles devraient être déployées en France à la fin du projet. Ces nouvelles Mesta Fusion 2 promettent de révolutionner les contrôles routiers automatiques. L’expérimentation de ces modèles a cependant déjà débutée depuis un certain temps à Lyon, Strasbourg, Marseille, Bordeaux et Roubaix.

Plus fiables

Si l’on en croit cette vidéo dévoilée par IDEMIA, le groupe propriétaire du Mesta Fusion 2, ces radars nouvelle génération permettront de surveiller jusqu’à huit voies simultanément, et de repérer les véhicules en infraction sur une distance de 200 m à la ronde. Avec sa résolution vidéo de 36 Mpx, l’appareil pourra enregistrer les plaques d’immatriculation, mais sera aussi capable de détecter les accélérations trop brusques, le non-respect des distances de sécurité et  la conduite sur des voies interdites. Il détectera aussi quand un automobiliste roule trop lentement, téléphone au volant ou n’a pas attaché sa ceinture.

Plus solides

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a également confirmé que les Mesta Fusion 2 seraient moins vulnérables aux actes malveillants. Plus discrets, ces nouveaux radars ne produiront plus de flash repérable en cas d’infraction, et certains pourraient même n’être que de simples leurres destinés à ralentir les automobilistes et à induire en erreur de potentiels vandales. Selon les chiffres annoncés par le ministère de l’Intérieur, la dégradation massive des radars pendant les manifestations des Gilets jaunes serait en partie responsable de la hausse de la mortalité enregistrée ces derniers mois (+3,9 en janvier et +17% en février).

Source: IDEMIA