Russie : Un magazine militaire affirme que des soldats usent de télépathie pour brouiller les PC (et parler avec les dauphins)

Général

Par Jules le

Le magazine militaire russe Armeisky Sbornik avance que plusieurs membres des forces spéciales sont capables de lire dans les pensées des prisonniers, faire crasher les ordinateurs à distance ou consulter le contenu d’un coffre fermé grâce à la parapsychologie. Ah, et il est aussi question de dauphins télépathes.  

On aurait pu croire à un canular tardif du 1er avril, fomenté par un officier russe un peu espiègle. Pourtant, les déclarations du colonel de réserve Nikolai Poroskov ont été publiées au mois de février dernier dans le magazine Armeisky Sbornik, une revue publiée sous la direction du ministère de la Défense russe.

Télépathie de combat

Alors, que nous raconte-t-il ? Dans un article intitulé « Super-soldats pour guerre du futur« , repérée par le magazine RBC, le colonel Nikolai Poroskov détaille les différentes applications militaires de la parapsychologie, et affirme au passage que les forces spéciales russes basées en Tchétchénie ont déjà employé des techniques télépathiques.

« Les militaires russes y sont parvenus en travaillant avec des dauphins. Ils ont donné mentalement aux animaux des ordres qu’ils ont ensuite exécutés (…) Cette technique est également applicable à l’homme. Et il est même possible d’affecter la technologie« , peut-on lire dans Armeisky Sbornik. « Avec suffisamment de concentration, on peut, par exemple, bloquer des programmes informatiques, brûler des cristaux dans des générateurs, écouter une conversation à distance ou interrompre les transmissions de télévision et de radio. »

Nikolai Poroskov avance aussi que des soldats sont capables de lire un document dans un coffre fermé, même s’il est rédigé dans une langue qu’ils ne connaissent pas. Selon le colonel, les forces spéciales douées d’un entrainement télépathique sont capables d’identifier un individu membre d’un groupe terroriste, ou en passe de le devenir.

Interrogé par RBC, le président de la commission anti-pseudoscience de l’Académie des sciences de Russie Yevgeny Alexandrov écarte d’un revers de la main l’existence de tels pouvoirs. « Les programmes de parapsychologies militaires ont existé, mais ils ont tous été classifiés. Ils sortent petit à petit de la confidentialité, mais dans la plupart des pays du monde, de telles études sont reconnues comme des pseudosciences et sont une aberration.« 

Source: Gizmodo