La NASA investit dans 18 concepts de technologies spatiales “potentiellement révolutionnaires”

Espace

Par Amandine Jonniaux le

Grâce à son programme de recherche expérimentale, la NASA vient d’investir plusieurs millions de dollars dans des concepts de technologie spatiale qui pourraient bien révolutionner l’exploration transorbitale terrestre.

Crédits – NASA on The Commons via Flickr CC

Depuis 1969 et le premier pas de l’homme sur la Lune, les scientifiques ont poussé la conquête spatiale de plus en plus loin. Après un projet d’atterrissage sur Mars d’ici 2033, et les premières photos d’un trou noir dévoilées cette semaine, la NASA a annoncé un imposant plan d’investissement, destiné à financer 18 concepts de technologies spatiales “potentiellement révolutionnaires”.

“Le programme NIAC nourrit des idées visionnaires qui pourraient transformer les futures missions de la NASA en investissant dans des technologies potentiellement révolutionnaires” – Jim Reuter, NASA

Dans le cadre du programme NASA Innovative Advanced Concepts (NIAC), l’agence spatiale américaine a en effet annoncé la mise en place de deux phases de recherche, destinées à mieux comprendre l’environnement spatial, et ainsi mieux l’appréhender lors des prochains voyages habités. Avec un budget estimé à 1,5 million de dollars, la phase 1 sera centrée autour de douze projets d’innovation, allant de l’exploration de Vénus jusqu’à la conception d’une nouvelle combinaison spatiale intelligente avec peau à guérison automatique, en passant par la fabrication de microsondes flottantes inspirées des araignées.

« Le programme NIAC, a pour objectif d’aller au bout de la science-fiction, mais pas au-delà » – Jason Derleth, responsable du NIAC

La phase 2 permettra quant à elle d’approfondir des concepts déjà existants. Avec un budget prévisionnel estimé à 3 millions de dollars, six projets devraient être étalés sur plusieurs années, et notamment permettre la construction d’un télescope spectrographique flexible imprimé en 3D. À noter que si certains projets de la phase 1 s’avèrent concluants, ces derniers pourront aussi faire l’objet d’une demande de financement pour la phase 2.

Source: NASA