Des chercheurs parviennent à imprimer un coeur en 3D avec des tissus humains

Science

Par Remi Lou le

Des chercheurs israéliens sont parvenus à imprimer un tout premier prototype de coeur entier en 3D avec des tissus humains provenant d’un patient. Une prouesse qui représente une avancée formidable dans le domaine.

Source : Tel Aviv University

Demain, il sera peut-être possible d’obtenir un cœur tout neuf sans passer par un donneur, et donc sans risque de rejet. C’est en tout cas la promesse de cette équipe de chercheurs de l’Université de Tel-Aviv, qui est parvenue à créer un minuscule cœur imprimé en 3D à partir des propres tissus du patient. 

Un cœur biocompatible sans risque de rejet

Le Professeur Tal Dvir, qui co-dirige la recherche, a affirmé que le « coeur entier est complètement biocompatible avec le patient et ne provoquera pas de réponse immunitaire. »

À terme, l’objectif serait de pouvoir fournir un cœur aux personnes qui n’ont actuellement pas d’autre choix que d’attendre un donneur pour effectuer une transplantation cardiaque. Malgré tout, même après avoir trouvé un donneur – ce qui n’est pas chose aisée – le porteur rejette souvent le cœur, ce qui est tout simplement impossible avec ce cœur imprimé en 3D fabriqué à partir de cellules provenant du patient. C’est là toute l’originalité du projet.

« C’est la première fois qu’on imprime un cœur dans son intégralité avec ses cellules et ses vaisseaux sanguins, c’est aussi la première fois qu’on utilise de la matière et des cellules provenant du patient », affirme Tel Dvir.

Premières greffes dans dix ans

Avec cette incroyable découverte, les chercheurs israéliens envisagent un futur enviable où « il y aura des imprimantes 3D dans les hôpitaux, que ces imprimantes imprimeront des organes pour les patients. » Si Tel Dvir envisage des premières greffes sur l’homme d’ici une dizaine d’années, les chercheurs vont prochainement commencer à greffer les cœurs imprimés sur des animaux.

Actuellement, les maladies cardiovasculaires comptent parmi les principales causes de mortalité dans les pays industrialisés. Les patients ayant besoin d’une transplantation meurent souvent en attendant un donneur ou lors d’un rejet.

Source: engadget