Un email Tesla leaké indique aux employés qu’ils risquent gros… en cas de fuite

Sur le web

Par Remi Lou le

Dans un email interne, Tesla a rappelé à ses employés les risques qu’ils encourent s’ils font fuiter des informations confidentielles de l’entreprise.

Chez Tesla, les fuites sont prises très au sérieux. Dans un mail interne, Elon Musk a tenu à rappeler qu’un employé faisant fuiter une information auprès de la presse risque très gros, afin d’éviter de futurs leaks. Le problème, c’est que cet email interne uniquement destiné aux employés de la firme a lui-même fuité et a été relayé par CNBC. Ironie quand tu nous tiens.

Risque de licenciement et de poursuites judiciaires pour les leakers

Dans cet email, Tesla indique à ses employés qu’ils ne doivent sous aucun prétexte céder aux demandes d’information provenant de journalistes. « Ces sollicitations sont non seulement potentiellement préjudiciables à notre entreprise, mais elles peuvent aussi être illégales, vous exposant ainsi que vos collègues/amis à un risque de licenciement ou même à des accusations criminelles », indique Tesla dans son mail.

La firme poursuit en indiquant que le contrat d’embauche des employés précise bien qu’ils ne doivent pas divulguer des informations concernant l’entreprise en dehors de celle-ci, et qu’ils s’exposent à de lourdes sanctions judiciaires si une fuite a tout de même lieu.

Ensuite, les menaces, alors que Tesla indique à ses employés avoir identifié l’auteur d’une fuite et l’avoir licencié le lendemain, pas plus tard que ce mois-ci. Le constructeur indique également qu’un ancien employé a été poursuivi après être parti chez un concurrent tout en ayant récupéré des données confidentielles de Tesla.

Autant vous dire que ça ne rigole pas chez Tesla, qui souhaite éviter coûte que coûte que ses avancées technologiques ne se retrouvent chez des concurrents. Quant à l’employé qui a fait fuiter cet email interne, il sait au moins ce qu’il risque…