Aladdin : le génie donne un cours de grammaire dans un nouvel extrait

Cinéma

Par Julie Hay le

Si vous aviez oublié la sortie d’Aladdin, Disney est là pour vous le rappeler. Dans de nouveaux extraits, la maison de Mickey dévoile son prochain long-métrage.

Alors que Le Roi Lion de Jon Favreau semble être une adaptation plus que fidèle, Aladdin prend quelques libertés par rapport au dessin animé, sorti en 1992. Dans ce nouvel extrait, on découvre un moment clé, celui où Aladdin devient le Prince Ali. Will Smith semble prendre son rôle de génie très à cœur et se lance dans une explication grammaticale. Bien différent de l’extrait original, il n’est pas dénué d’une touche d’humour et lorsqu’apparaît le prince, on image déjà Will de Bel-Air apparaître. Si l’extrait ne pousse pas le clin d’œil jusque-là, on imagine que le film sera, comme le dessin animé, bourré de références plus ou moins cachées.

Will Smith embarque à bord du tapis volant

Le Prince de Bel-Air, donne la réplique à Mena Massoud, qui fait ses débuts dans une grosse production hollywoodienne. Naomi Scott, aperçue dans Power Rangers, sera aussi de la partie. Pour incarner Jafar, le réalisateur fait appel à Marwan Kenzari ( Le Crime de l’Orient-Express). À la réalisation, c’est Guy Ritchie qui mène le tapis volant et c’est la première fois qu’il s’attaque à un film du genre. Après Snatch et Sherlock Holmes, il laisse les films d’action de côté pour explorer la cité d’Agrabah. Il faudra quand même s’attendre à de belles scènes d’actions, à l’image de la course-poursuite lorsque Aladdin tente d’échapper aux gardes royaux.

Disney avec Aladdin, comme avec Dumbo, fait le pari de l’adaptation live et entend bien reproduire le succès de La Belle et la Bête. Le film avec Emma Watson avait terminé sa course au box-office mondial avec 1,264 milliards de dollars. Pour découvrir si Aladdin réalisera les chiffres escomptés,  il faudra patienter jusqu’au 23 mai prochain, date de sortie française.

À LIRE AUSSI SUR CE SUJET Disney veut tout Hulu