Les Etats-Unis vont imposer aux touristes de renseigner leurs réseaux sociaux pour obtenir un visa

Sécurité

Par Henri le

Obtenir un visa pour les États-Unis n’est pas toujours une partie de plaisir. Et le pays va demander encore plus d’informations aux demandeurs dans les mois à venir.

Chaque année, quinze millions de personnes demandent un visa pour les États-Unis. Un nombre important, qui représente un véritable défi pour la sécurité intérieure. Le pays requiert ainsi de nombreuses informations de la part des ressortissants étrangers. Ces derniers vont d’ailleurs bientôt devoir renseigner leurs comptes sur les réseaux sociaux depuis les cinq dernières années, ainsi que leur numéro de téléphone et leur adresse mail (via AP News).

Cette liste ne couvre qu’un nombre limité de services, mais il est possible de renseigner ses comptes sur d’autres réseaux sociaux qui ne sont pas présents. On voit malgré tout mal les gens se prêter à ce jeu. Certains diplomates et représentants d’état ne seront pas concernés par cette requête. Le but est bien sûr de tenter de détecter les extrémistes de tout bord, qui évoquent leurs idéologies en ligne, comme ce fut le cas avec les auteurs de la tuerie de San Bernardino en 2015.

« Le ministère a adapté son formulaire de demande de visas, pour obtenir des informations complémentaires de la part des demandeurs. »

Cette mesure n’est pas complètement neuve puisqu’elle a été annoncée en 2017. Par ailleurs, ces informations spécifiques étaient déjà demandées aux voyageurs s’étant rendus dans des zones contrôlées par des organisations classées comme terroristes. Cela représentait déjà environ 65 000 personnes. Le déploiement massif de la mesure pour des millions de personnes risque de rendre la vérification nettement plus complexe. Reste à voir si cela s’avèrera vraiment utile sur le long-terme.

13 réponses à “Les Etats-Unis vont imposer aux touristes de renseigner leurs réseaux sociaux pour obtenir un visa”

  1. Attention: ceux qui joueraient les malins en ne donnant pas toutes les informations risquent de voir leur visa révoqué à tout instant si l’administration américaine s’en rend compte..

  2. Ils feraient mieux de faire la même chose avec leurs propres ressortissant que la NRA arment et qui mitra

  3. Ils pourront toujours le savoir même en ayant un compte « anonyme ». J’imagine dans la mesure où si tu as ton numéro de tel enregistré sur FB etc, le rapprochement est vite fait avec les coordonnées de ton visa/passeport. Ce serait con de te faire griller à vie pour ça.

  4. Si ça peut permettre d’éviter les gens qui ont des ideologies archaiques c’est bon a prendre. Mais la c’est un marteau pour casser des oeufs

  5. Surpris que ce ne soit pas déja le cas pour le VISA… car pour la demande d’ESTA c’était déja le cas l’an dernier…

  6. Solution : ne pas aller aux USA , l’industrie du tourisme perdra des millions de dollars et ils arrêteront peut être de prendre des mesures à la c…

  7. Celle a permis d’avoir les boites les plus prospèrent et innovantes au monde? Ouais surement. En tant que français jaloux de base, critique moins les autres, t’auras le temps d’améliorer ta vie

  8. T’es dans la veine de ceux qui applaudissent la croissance qu’ils ont depuis 2 ans , tant pis pour les inégalités qui ont explosé , de pair avec l’empreinte carbone et l’emprises des lobbys/religions ^^ 
    « Prospérer » si c’est toujours aux dépens des autres ça ne vaut pas le coup, et il n’y a pas besoin de regarder aussi loin pour voir de l’innovation 🙂

  9. non pas de cette « veine » la, evite de présumer. Je ne suis pas assez au courant de cette croissance ni de ce que ça engendre. Et a moins que tu en connaisses un rayon + les tenants et les aboutissants, evite de critiquer 😉
    Et j’espere bien qu’il ne faut pas voir aussi loin pour l’innovation, je suis ingé et ça me ferait mal que ce que je fais ça soit pas de l’innovation ^^

  10. Dans ce cas il ne faut ni critiquer , ni mettre sur un piedestal (ce que tu as fait), effectivement je suis ingénieur également et ayant bossé dans l’environnement je peux me permettre d’affirmer certaines choses , et d’être inquiet de voir l’admiration croissante pour le mode de production et de recherche américaine sachant que même les boîtes qui font le plus d’efforts sur place ne sont même pas forcément originaires de là bas. 
    Breef tout ça pour dire d’y aller mollo avec le réflexe de mettre les USA en opposition avec les « ideologies archaiques » ,  ce sont ce genre de banalisation qui font le plus de mal au final et qui participent à la montée de certains extrèmes dans tous les domaines 🙂  Peace !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *