Le Samsung Galaxy Note 10 pourrait être le premier smartphone de la marque à intégrer la charge ultra-rapide

La marque coréenne pourrait utiliser sa nouvelle technologie de charge ultra rapide pour sa prochaine phablette, annoncée pour la deuxième moitié de l’année.  

Concept @PhoneArena

La rumeur n’est pas nouvelle, mais elle semble se confirmer au fil des semaines. Il y a quelques jours, le leaker Ice Universe dévoilait que Samsung projetait d’intégrer la charge ultra-rapide sur ses prochains smartphones. Une nouvelle technologie prometteuse, qui permettrait de charger les smartphones de la marque jusqu’à 100W. Actuellement un peu à la traîne face aux autres marques quand il est question de charge rapide (la marque plafonne actuellement à 15W), Samsung pourrait grâce à cette nouvelle technologie, non seulement proposer une charge beaucoup plus rapide à ses utilisateurs, mais surtout devancer la concurrence d’une belle longueur.

Le Note 10 dans le collimateur ?

Si les rumeurs parlent d’une intégration de ce type de puce sur les prochains modèles de Samsung Galaxy, le Note 10 pourrait vraisemblablement être le tout premier à bénéficier de cette technologie. Toujours selon un Tweet du leaker Ice Universe, la vitesse de chargement du prochain smartphone de la marque pourrait être significativement revue à la hausse par rapport à la génération précédente.

Il y a quelques jours, ce dernier a d’ailleurs posté une mystérieuse image de Léonard de Vinci (le nom de code présumé du Galaxy Note 10), accompagnée d’un éclair et du nombre “101101”, qui peut se traduire en binaire par 45. Un indice sur la puissance de charge rapide de la prochaine phablette, qui plafonnerait à 45W ? Pour le moment, toutes les hypothèses restent envisageables, et il faudra sans doute attendre encore quelques semaines pour avoir le fin mot de l’histoire.  À noter que l’ajout de la charge ultra-rapide sur les appareils Samsung ne devrait pas se cantonner aux flagship de la marque, qui prévoit également de l’intégrer sur ses nouvelles tablettes, mais aussi sur ses prochains ordinateurs.