Quand les influenceuses américaines font la promotion des armes à feu

Surnommées les “gun influencers”, ces stars des réseaux sociaux américains posent fièrement avec des armes à feu, et promeuvent leurs fabricants. Une stratégie marketing efficace, qui permet de contourner les restrictions imposées par Instagram. 

Crédits Steveb via Pixabay CC

Avec l’avènement des réseaux sociaux, l’activité d’influenceur est devenue un métier à part entière. Les stars du net cumulent plusieurs centaines, parfois plusieurs millions d’abonnés, et sont régulièrement rémunérées par les marques pour faire la promotion de leurs produits. 

En Amérique, plusieurs dizaines d’influenceuses gagnent leur vie comme “gun influencers”, en posant sur les réseaux sociaux arme à la main, comme le révèle une récente enquête du média américain Vox, relayée par Usbek & Rica. En treillis ou en lingerie, ces instagrammeuses reprennent les codes esthétiques des réseaux sociaux pour promouvoir fusils, mitraillettes, pistolets et armes blanches, prêtes à défendre corps et âme le deuxième amendement de la Constitution américaine. 

Vétérans ou simples mannequins passionnées d’armes à feu, les guns influencers sont généralement des micro-influenceuses, possédant “seulement” quelques centaines de milliers de followers sur les réseaux sociaux. Un profil intermédiaire, bien loin des 142 millions d’abonnés de Kim Kardashian, mais qui intéresse les marques pour son authenticité et son taux d’engagement, 60% supérieur aux comptes plus importants, selon les déclarations de la PDG de l’agence HelloSociety à ADN en 2017, dont le rôle est de mettre en relation marques et influenceurs. 

Sur Instagram notamment, les publicités classiques existent, mais il est interdit de faire la promotion d’armes, qu’elles soient factices ou non. Une restriction qui ne s’applique pourtant pas aux influenceurs, soumis à des réglementations particulières, et que les marques semblent bien décidées à exploiter.