Une première image du casting de SOS Fantômes 3 dévoilée

Cinéma

Par le

L’un des films les plus célèbres de la pop-culture fera son grand retour en 2020. En attendant, les détails arrivent au compte goutte. Il y a trois jours, c’est une première photo du casting qui a été dévoilée, avant d’être relayée aujourd’hui par Écran Large.

C’est Jason Reitman, fils du réalisateur du Ghostbusters original qui reprend les rênes de la série, qui s’est chargé de poster cette image sur Twitter :

Sur cette photo de famille, on remarque notamment Carrie Coon (Gone Girl, Avengers…), Finn Wolfhard (Mike dans Stranger Things) et Mckenna Grace (Carol Danvers dans Captain Marvel). Ils prennent place entre Jason et Ivan Reitman, une paire de réalisateurs symbolisant deux générations de SOS Fantômes.

À noter l’absence de Paul Rudd, pourtant lui aussi attendu à l’écran. Le casting devrait également inclure une partie du quatuor original, à savoir Dan Aykdroyd (le père spirituel de la franchise), Bill Murray et Ernie Hudsoin (Harold Ramis étant décédé en 2014 des suites d’une maladie auto-immune).

Il sera donc intéressant de voir comment Reitman a prévu de faire cohabiter cette nouvelle génération d’acteurs avec ceux du chef d’œuvre de son père.

Le film devrait sortir en juillet 2020. À l’heure actuelle, aucun détail n’a filtré sur l’intrigue en elle-même. Tout juste sait-il qu’il s’agira d’une suite directe à Ghostbusters II. En janvier dernier, nous avions eu droit à un teaser posté sur le Twitter de Jason Reitman, seul indice sur l’identité visuelle du film jusqu’à présent.

Le lourd héritage du Ghostbusters original

Les attentes sont grandes et les sceptiques nombreux, après un nouvel épisode qui était presque un spin-off sorti en 2016 et qui avait suscité des réactions mitigées. Notamment de la part des acteurs de cet opus, qui n’ont que très peu goûté l’intention de Reitman de continuer le travail de son père… mettant ainsi le reboot précédent aux oubliettes. Leslie Jones, particulièrement vexée, s’était ainsi fendue de ce tweet lapidaire qui fleure bon l’amertume et le ressentiment :

N’en déplaise à la comédienne du Ghostbusters de 2016, ce nouvel opus ne devrait pas avoir quoi que ce soit à voir avec le remake féminin d’il y a trois ans mais se baser sur l’univers original dans lequel le Ghostbusters premier du nom prenait place. On peut penser qu’elle ne se privera pas non plus de partager sa réaction (qu’on imagine déjà particulièrement acerbe) dès la sortie du film… Reste à voir comment le grand public jugera cette nouvelle réédition, censée marcher dans les pas d’un film décidément culte.