Les compteurs Linky ne sont pas dangereux pour la santé d’après l’ANFR

Ville de Geeks

Par Henri le

Nos corps sont de plus en plus exposés aux ondes et les compteurs électriques Linky sont sous le feu des critiques depuis un moment. Il n’y a pas de quoi, selon l’ANFR.

Depuis leur mise en place, les Équipements Radio Linky (ERL) soulèvent des inquiétudes de la part de certains, qui redoutent que son fonctionnement soit dangereux pour la santé. L’Agence nationale des fréquences (ANFR) vient de publier un nouveau rapport afin de leur répondre. Les conclusions de ce dernier laissent entendre que ces inquiétudes sont infondées.

Le document se focalise sur chaque point soulevé par les électrosensibles (entre autres). C’est notamment le cas de la clé Atome, qui permet de vérifier les informations relatives à son compteur directement sur son portable (ou tablette) afin de mieux contrôler leur consommation électrique. Selon les sceptiques, l’utilisation du Wi-Fi 2,4 Ghz afin de de transmettre les index de consommation à la box internet « toute les 1 à 2 secondes » exposerait les utilisateurs à trop d’ondes. L’ANFR s’est donc basé sur ses relevés pour mettre les choses au clair.

« Pendant les émissions, qui sont très brèves, un niveau de champ électrique instantané maximal de 5 V/m a été relevé. Les niveaux mesurés apparaissent donc très faibles comparés à la valeur limite réglementaire située à 61 V/m dans cette bande de fréquence »

Selon l’agence, ils sont même nettement plus faibles que les taux mesurés près de nos box internet (2,8 V /m contre 0,18 V/m pour la clé Atome). De plus, les émissions de la clé ne sont pas permanentes. Le rapport précise qu’elle n’émet qu’environ 1% du temps.

« La transmission est constituée de deux envois d’une durée d’environ 0,01 seconde, à 0,1 seconde d’intervalle. »

Voilà des chiffres qui devraient rassurer les plus inquiets puisqu’ils montrent que ces compteurs sont loin d’être les plus gros pourvoyeurs d’onde de la maison.