Hongmeng OS ne serait finalement pas une alternative à Android pour smartphone

Smartphone

Par Henri le

On pensait que le géant chinois s’apprêtait à dévoiler un remplaçant à Android sur smartphone, mais il semblerait que l’OS en question ne soit pas destiné à cela.

Depuis le début de la crise entre Huawei et le gouvernement Trump, Huawei laisse entendre qu’une alternative est prête depuis longtemps. Tout laissait en effet entendre que Hongmeng OS, aussi surnommé Ark OS, était le système d’exploitation concocté par la firme pour remplacer Android sur ses smartphones. Cela paraissait d’autant plus convaincant que Huawei travaillait dessus depuis 2012.

Ce dernier était censé être compatible avec Android et son appellation avait plusieurs fois changé à travers les époques. En Europe, Huawei avait même déposé le nom d’Harmony pour un soi-disant « système d’exploitation pour mobiles ». Mais finalement, il ne s’agirait pas de cela.

C’est en tout cas ce qu’a récemment précisé Catherine Chen, qui siège au conseil d’administration, mais est également la vice-présidente de la société. The Verge explique en effet que la marque Hongmeng se destinerait à un usage industriel, mais également pour les objets connectés.

Des propos un peu évasifs ce qui semble être devenu une habitude pour le géant chinois. Il faut dire que ce dernier ne veut pas dévoiler trop vite ses cartes, d’autant que Donald Trump a légèrement allégé les sanctions le concernant pour les produits dits « non sensibles ».

Pour l’instant, les dires les plus solides nous proviennent donc de Ren Zhengfei, au début du mois de juillet. Le fondateur de la marque s’était confié au Point en expliquant que Ark OS n’avait pas été pensé pour remplacer Android. « Ark OS n’a pas été conçu pour être utilisé uniquement sur les téléphones portables. Et, pour l’instant, il n’est pas destiné à remplacer Android. » Vous l’aurez compris, le jeu de dupe entre ces deux-là est loin d’être terminé.