Apple s’apprête à racheter la division modem 5G d’Intel pour une petite fortune

Apple

Par Henri le

La firme de Cupertino n’a pour l’instant pas montré un grand empressement à évoquer le 5G sur ses smartphones. Mais ses récentes discussions avec Intel devraient changer la donne.

Alors que la majorité de ses concurrents n’ont que la 5G à la bouche, Apple reste assez discret sur le sujet. Certes, les analystes de la firme ont déjà expliqué que les smartphones compatibles allaient suivre en 2020, mais cela ne semble pas être un élément primordial à l’heure actuelle. Cela pourrait rapidement changer. Le Wall Street Journal vient en effet de révéler qu’Apple a entamé des discussions très sérieuses (et avancées) avec Intel concernant le rachat d’une de ses divisions. Il y a peu, on apprenait qu’Intel abandonnait la production de puces 5G pour smartphone, tout en « conservant ses activités dans l’infrastructure des réseaux 5G ».

Selon le fondeur américain, continuer à investir dans les modems 5G ne lui assurait pas « une rentabilité et des rendements positifs ».  Un vrai coup dur pour Apple, qui avait dû expressément trouver un accord avec Qualcomm. Mais la firme de Cupertino a visiblement décidé d’investir pour se procurer le personnel et le portefeuille de brevets qu’Intel avait mis en place sur le projet. Un moyen de diversifier ses sources d’approvisionnement en matière de modem 5G. Les salariés pourraient donc passer chez Apple afin de continuer à développer ses technologies de communications.

Le journal évoque un contrat à un milliard de dollars. Une somme qui va lui permettre de conserver une certaine indépendance par rapport à Qualcomm, après la signature d’un contrat de six ans, et la mise de côté des différends qui opposaient les deux entreprises. Apple va ainsi éviter d’être le dernier de la classe sur un secteur dont on ne va cesser d’entendre parler dès 2020. On n’est jamais trop prudent.