La carte de paiement Apple Card arrive ce mois-ci aux USA

Apple

Par le

La carte de paiement d’Apple arrive courant août aux Etats-Unis. A l’heure actuelle, aucune sortie n’est annoncée en France pour cette carte un peu particulière, mais pas révolutionnaire.

© Apple

D’après Engadget, le grand patron d’Apple Tim Cook a confirmé récemment l’arrivée de la carte de paiement Apple Card aux États-Unis ce mois-ci. Il n’a pas fourni de date précise ou de détails sur un éventuel événement de lancement. Goldman Sachs, la banque qui va gérer les opérations des Apple Card, pourrait la lancer dans d’autres pays peu après ses débuts outre-atlantique.

Forcément, nous n’avons aucune information sur un éventuel lancement en France. La firme a la pomme a déjà commencé à teaser sa carte depuis quelques temps, avec comme argument principal une “vie financière plus saine” : Apple veut donc devenir votre coach financier au quotidien. On sent déjà venir les plaisanteries, sachant que les produits de la compagnie sont assez onéreux… Les utilisateurs d’Apple Pay pourront souscrire à l’offre directement depuis l’application. La validation ne devrait prendre que quelques minutes, et la carte devrait être utilisable immédiatement sous forme virtuelle. La carte physique à proprement parler devrait arriver par la poste quelques jours plus tard. Cela sera indispensable en France, dans la mesure ou le paiement mobile peine encore à entrer dans les mœurs.

Une carte quasiment vierge

Autre particularité de cette carte : d’après Engadget, elle ne présente ni numéro, ni signature, ni date d’expiration, ni CVC. Tout juste un nom, ce qui rend très difficile toute manœuvre visant à voler ces informations. Comme beaucoup d’opérateurs bancaires aujourd’hui, il sera possible de verrouiller la carte à distance en cas de perte ou de vol.

La carte devrait arriver avec sa propre interface sur Apple Pay. Elle comprendra un système de machine-learning qui, combiné aux informations GPS, permettra de classer automatiquement vos dépenses.

© Apple

Apple indique également que les paiements via Apple Card ne devraient pas être soumis à des frais de transaction. Mais d’après la page du site Apple dédiée à la carte, il semblerait qu’en cas de retard de paiement, le taux d’intérêt augmenterait progressivement. Et ce malgré le fait qu’il soit mentionné plus haut sur la page « No fees, not even the hidden ones » (aucun frais, même pas cachés).

© Apple

Il faudra donc lire attentivement les conditions d’utilisation du service une fois la carte en circulation, et attendre les clarifications d’Apple sur ce point. Reste donc à attendre sa sortie aux USA au courant de ce mois d’août pour savoir si (et quand, le cas échéant) elle débarquera en Europe… et avec quelles conditions d’utilisation.

Source: Engadget