Huawei lance son système d’exploitation HarmonyOS

Smartphone

Par Antoine le

Le PDG du groupe a annoncé le déploiement imminent de son nouveau système d’exploitation HarmonyOS.

Richard Yu, le PDG de la branche consommateur de Huawei annonce aujourd’hui le lancement de son système d’exploitation HongmengOS, qui sera distribué sous le nom HarmonyOS dans les pays anglophones et supposément dans le reste de l’Europe d’après CNBC.

Il a évoqué que cet OS serait utilisable sur toute une série d’appareils, allant du smartphone aux hauts-parleurs connectés en passant par différents capteurs ! Un virage clair et net en direction du fameux “Internet of Things”, cette nébuleuse d’objets connectés censés s’intégrer dans notre quotidien pour nous faciliter la vie.

Le PDG indique : “nous considérions qu’il était important d’avoir un OS avec des capacités cross-plateformes améliorées. Nous avions besoin d’un système qui supporte tous les scénarios, qui soit capable d’être utilisé sur une large gamme d’appareils et de plateformes, et qui pourrait satisfaire les exigences des consommateurs en termes de faible latence et de forte sécurité.”

Cela fait d’HarmonyOS un système d’exploitation à part, avec quelques particularités. Il est basé sur une architecture micro-kernel. En substance, cela signifie qu’il se base sur le strict minimum logiciel : d’après la marque, cela permettrait des performances nettement améliorées en termes de latence, grâce à un système permettant une meilleure prévision et allocation des ressources en temps réel. Cela présente également un vrai gain en termes de sécurité puisqu’un système basé sur une telle architecture ne dispose pas d’un accès root.

D’après ces caractéristiques, parmi les solutions existantes, c’est Fuschia, la solution microkernel de Google, qui semble s’en rapprocher le plus.

Huawei a aussi pensé aux développeurs puisqu’HarmonyOS devrait être sous-tendu par un IDE très particulier. A partir de son seul code, un développeur pourra déployer une solution sur tous les appareils qui supportent HarmonyOS grâce à une compilation multi-langages autonome et un scalingautomatique à la plateforme cible en termes de résolution d’écran et de performances. Cet IDE multi-plateformes baptisé ARK s’annonce très prometteur, et si cette idée se révèle à la hauteur de son potentiel, Huawei pourrait bien avoir créé un tout nouvel écosystème de développement.

 

HarmonyOS sera officiellement lancé bientôt, avec un nouveau produit inconnu. Selon Express, il pourrait s’agir d’un nouvel écran intelligent estampillé Honor. A noter que d’après CNET, ce nouveau système d’exploitation sera disponible en Open-Source, c’est à dire que chacun peut en utiliser et en modifier le code source à sa guise – une disponibilité qui avait fait les beaux jours d’Android à ses débuts.

Huawei affiche sa bonne-foi et sa sérénité

Yu a expliqué qu’à l’heure actuelle, Huawei ne compte pas intégrer son OS à ses smartphones et préférerait utiliser Android, “pour des raisons d’écosystème et de partenariat”. Cependant, le PDG assure que si l’accès à Android leur était refusé, il leur serait très facile de migrer toute leur offre vers HarmonyOS : il parle d’ “un ou deux jours” et d’une procédure “très pratique” : Si nous ne pouvons pas utiliser Android, nous pouvons immédiatement nous rabattre sur HarmonyOS.

Une manière de relativiser les conséquences de la pression de l’administration américaine, qui avait placé Huawei sur liste noire en Mai dernier.

En juillet, des membres de l’administration Trump avaient toutefois fait machine arrière et indiqué vouloir fournir une licence à Huawei dans des cas où la sécurité nationale ne serait pas impactée. Mais d’après Bloomberg, ces permis auraient été mis en suspens suite à un refus des chinois d’acheter du matériel agricole…

Huawei affiche en tout cas sa bonne foi en assurant vouloir coopérer, mais également sa fermeté en assurant qu’Android ne sera pas un moyen de pression valable… On peut déjà imaginer que Donald Trump ne goûte que très peu la sérénité affichée par l’état major de la marque, et imagine déjà des contre-mesures pour ne pas leur laisser le dernier mot.

Source: CNBC

Une réponse à “Huawei lance son système d’exploitation HarmonyOS”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *