YouTube : les gros créateurs auraient un traitement de faveur d’après des modérateurs

Sur le web

Par Remi Lou le

Certains modérateurs de la plateforme de vidéo en ligne ont indiqué avoir parfois adopté un traitement préférentiel lorsqu’un gros créateur était visé après une vidéo ne respectant pas leurs politiques.

Que ce soit Logan Paul, Steven Crowder ou encore PewDiePie, tous ont eu affaire à des polémiques à un moment de leur carrière. On se souvient du vlog controversé de Logan Paul, qui avait filmé un cadavre dans la forêt des suicides au Japon et avait publié la vidéo sur sa chaîne, avant de s’excuser publiquement et de refaire parler de lui en tasant un rat mort quelques mois plus tard… Pourtant, si la plateforme a sanctionné les excès du jeune créateur en démonétisant ses vidéos, les annonceurs sont finalement revenus sur sa chaîne à peine quelques semaines plus tard, quand un créateur à la communauté plus modeste aurait sans doute été tout simplement écarté de la plateforme, voire démonétisé à vie.

La chaîne YouTube de Logan Paul continue de grossir, malgré les polémiques.
Capture d’écran YouTube

Inégalité de traitement entre youtubeurs ?

Y-aurait-il un traitement de faveur envers les plus gros créateurs sur YouTube ? D’après un article du Washington Post repéré par The Verge, ce serait bien le cas. Plusieurs modérateurs de YouTube auraient ainsi indiqué que la plateforme n’offrait pas le même traitement à tous les créateurs, et notamment que les « recommandations visant à supprimer la publicité » sur des vidéos qui semblent enfreindre les règles du site étaient régulièrement « rejetées par les supérieurs » lorsque des créateurs à forte communauté étaient impliqués.

Étant donné que YouTube tire la majeure partie de ses revenus de la publicité, cela ne semble guère étonnant que la plateforme souhaite monétiser les vidéos qui engendrent le plus de vues, et cela même si leurs créateurs ont pu parfois dépasser les limites. Pour certains, comme Christopher Boutte, créateur sur YouTube, auteur d’un livre sur la culture de la plateforme, et interrogé par The Verge, cela ne fait aucun doute que « YouTube accorde un traitement préférentiel aux grands créateurs, car c’est ce qui permet à leur entreprise de continuer à fonctionner. »

Dans le propos d’un porte-parole de la plateforme recueilli par The Verge, YouTube se défend malgré tout en indiquant fournir aux modérateurs des outils d’apprentissage automatique en constante évolution afin de leur donner les moyens d’effectuer « un examen systématique de nos politiques », tout en indiquant appliquer « ces politiques de manière systématique, quel que soit le créateur ».