Facebook retire sa mention « c’est gratuit et ça le restera toujours »

Sur le web

Par le

Facebook vient d’effacer la mention « c’est gratuit et ça le restera toujours » de son formulaire d’inscription. Elle a été remplacée par “C’est facile et rapide”. La raison n’a pas été officiellement dévoilée, mais quelques pistes existent.

Cela n’aura pas échappé aux plus perspicaces d’entre vous : Facebook a supprimé la petite mention désormais iconique qui figurait depuis toujours en haut du formulaire d’inscription, “”Créer un compte : c’est gratuit et ça le restera toujours”. Comme l’a repéré  Phonandroid, elle a été remplacée par “Créer un compte – c’est rapide et facile”. Facebook n’a pas communiqué les raisons qui ont motivé ce changement. Cela n’a pas tardé à déclencher quelques spéculations : le réseau social prévoirait-il de devenir payant ? Ou préparerait-il une offre premium en complément de la version gratuite actuelle ? Cela ne serait pas une première. Par exemple, YouTube s’est déjà essayé à l’exercice en lançant YouTube Premium à 12€ par mois.

De la même façon, on peut s’imaginer que Facebook puisse mettre à disposition une version améliorée, et surtout, exempte de publicité. Mais on imagine aisément le tollé que pourrait déclencher une telle annonce, et l’entreprise de Mark Zuckerberg n’a certainement rien à gagner avec une nouvelle levée de boucliers. On rappelle par ailleurs que le grand patron a déjà repoussé cette éventualité par le passé. Évidemment, rien ne permet d’affirmer à l’heure actuelle qu’une éventuelle monétisation de la plateforme soit dans les cartons. Une autre piste existe.

“Si c’est gratuit, c’est vous le produit” ?

Dans un contexte de suspicion généralisée envers la plateforme, encore amplifiée par le scandale Cambridge Analytica, Facebook a passé un temps fou à arrondir les angles pour se refaire une image de marque. La disparition de cette petite phrase pourrait bien avoir vocation à couper l’herbe sous le pied de ses détracteurs, en supprimant le moindre mot ambigu sur lequel ils pourraient être attaqué. En effet, il existe un vieux dicton qui dit que “quand c’est gratuit, c’est vous le produit”. Un adage qui illustre le fait que ces services gratuits sont payés indirectement par le contenu sponsorisé et autres publicités et démarches de monétisation diverses.

Il existait donc un angle d’attaque, certes ténu mais réel, que des opposants auraient pu exploiter en invoquant une forme de malhonnêteté ou même de désinformation par rapport au terme “gratuit”. D’une certaine façon, on peut en effet considérer que l’utilisateur “paye” ainsi sa présence sur le site en s’exposant à de la publicité. Le champ lexical de la tromperie a déjà causé énormément de tort à la plateforme, qui s’applique désormais à balayer devant sa porte. Reste donc à voir si ce changement de “slogan” s’inscrit bien dans une démarche de ce type, ou s’il faut s’attendre à une restructuration en profondeur du modèle économique de la plateforme. Cela serait en tout cas une première en quinze ans d’existence.