Un Français sur 5 a peur de perdre son emploi à cause de ses réseaux sociaux

Ordinateurs

Par Jason Mathurin le

Une étude révèle que les Français, tous âges confondus, ont peur des répercussions que peuvent avoir certains de leurs posts de réseaux sociaux sur leur carrière professionnelle. Mais ils ne suppriment pas ces contenus pour autant.  

Crédits: Black Mirror

Une étude 3GEM pour l’entreprise de cybersécurité McAfee sur un panel de 1000 individus a révélé que près d’un Français sur cinq craint que leur réputation sur Internet puisse nuire à leur carrière professionnelle. Le sondage révèle aussi que 15% connaîtraient quelqu’un qui s’est vu licencier ou refuser un poste à cause de photos, vidéo ou autres contenus compromettants. 7% indiquent d’ailleurs avoir été licenciés pour un tel motif. Parmi ce panel d’individus, 39% admettent ne pas supprimer les contenus gênants d’eux sur les réseaux sociaux.

McAfee donne des détails sur le type de contenus mettant le plus mal à l’aise les Français qui les ont postés sous la forme d’un Top 10:

  1. Photo d’eux en état d’ivresse
  2. Commentaires pouvant être perçus comme offensants
  3. Photo d’eux avec une tenue embarrassante
  4. Photo d’eux en train d’embrasser une personne qu’ils n’auraient pas due
  5. Photo d’eux en train de dormir à un endroit où ils n’auraient pas dû
  6. Photo d’eux en train de vomir
  7. Photo en sous-vêtements
  8. Des lieux ou des événements où ils sont identifiés et ont honte d’être allés
  9. Photo d’eux en train de s’exhiber délibérément
  10. Photo d’eux en flagrant délit de « fashion faux-pas »

Cela concerne principalement les profils Facebook, mais aussi d’autres comptes « dormants », comme un skyblog laissé à l’abandon. 45% admettent ne pas avoir fait le ménage en supprimant ces comptes dormants, la plupart du temps parce qu’ils ont oublié leur mot de passe ou n’ont plus accès à leur ancienne boîte mail car le service a fermé. Outre les recruteurs, les internautes doivent aussi se méfier des cybercriminels, qui pourraient avoir accès à ces contenus sensibles. Si la plupart des sondés en ont conscience, 15% se disent peu informés de la manière dont ils peuvent limiter les dégâts.

Face à ce constat alarmant, Thomas Roccia, chercheur en sécurité chez McAfee préconise de faire un brin de ménage dans votre passé numérique, de configurer vos paramètres de confidentialité de manière à les rendre le plus privé possible, de créer des mots de passe unique à chaque service en évitant d’utiliser l’un des 50 pires mots de passe, d’y intégrer des protections à double facteur et, cela va de soi, de réfléchir à deux fois avant de poster une photo ou vidéo de vous. « Faire régulièrement le ménage sur ses comptes peut réduire les répercussions négatives, et pas seulement celles pouvant heurter son amour-propre. Pour la rentrée, les utilisateurs doivent s’assurer qu’ils ont renforcé leurs paramètres de confidentialité et fermé leurs comptes inactifs afin que leurs informations ne se retrouvent pas dans de mauvaises mains. Ils doivent effectuer un bilan de santé numérique pour veiller à ce que les contenus qu’ils publient sur les réseaux sociaux ne puissent pas être utilisés contre eux, au niveau professionnel ou personnel », précise t-il dans le communiqué. Après tout, personne n’est épargné, puisque les « photos dossiers » de personnalités célèbres apparaissent fréquemment sur les réseaux sociaux pour les hanter.