Cannabis : un joint peut affecter la conduite pendant 13 heures

Science

Par marie le

Une étude française dévoile les effets de la consommation occasionnelle et chronique de cannabis sur la conduite.

Vigicann, c’est le nom de l’étude visant à déterminer les conséquences de la consommation du cannabis, qu’elle soit occasionnelle ou chronique sur les conducteurs. Avec une ligne directrice : se rapprocher au maximum de la réalité. Le cannabis « de bonne qualité », selon les chercheurs, fourni par la police, était bien réel, tout comme les consommateurs, divisés en deux groupes : les occasionnels et les chroniques. « Pour la plupart des études, on utilise des sprays ou des décoctions. Là, on montre réellement ce qui se passe dans la vraie vie, avec du cannabis fumé, ce qui est important du point de vue médical », déclare Jean-Claude Alvarez, spécialiste de pharmacologie et toxicologie.

Lors de l’étude , relayée par Science et avenir, les cobayes devaient se rendre dans un simulateur de conduite, après avoir consommés leur dose de cannabis. Les chercheurs ont ainsi pu déterminer précisément dans quelle mesure cette drogue allonge le temps de réaction. Fait intéressant :  l’effet dure plus longtemps chez les consommateurs occasionnels (un ou deux joints par semaine), que chez les consommateurs réguliers (un à deux joints par jour) : 13 heures pour les premiers et 8 heures pour les deuxièmes. L’étude a également mis en valeur différentes manières de fumer : « Les chroniques tirent davantage sur les joints, car cela leur fait moins d’effet et ils ont besoin d’une dose supérieure », déclare Jean-Claude Alvarez.

Cette étude sert de prise de conscience autour des risques qu’implique le cannabis. Bien que celui-ci soit illégal en France, il est malgré tout très présent. En 2016, 752 personnes ont été tué sur les routes lors d’un accident impliquant un conducteur sous stupéfiants. L’usage de l’herbe est impliqué dans plus de 23% des accidents mortels de la route en 2017. « La conduite sous l’emprise du cannabis double le risque d’être responsable d’un accident mortel » averti la sécurité routière. « En 2017, l’Office français des drogues et de la Toxicomanie (OFDT) rappelait que le cannabis, qui altère les réflexes et les temps de réaction au volant, est consommé par plus de 5 millions de personnes (au moins une fois dans l’année) et près de 700 000 de manière quotidienne. »

18 réponses à “Cannabis : un joint peut affecter la conduite pendant 13 heures”

  1. Une belle étude de ******* />Selon les chiffres officiels, 23% des accident mortel implique des conducteurs sous influence de stupéfiants (alcool compris, coucou)
    La consommation en France :
    28 % des 18-25 ans, 35 % des hommes et 21 % entre 18 et 40 ans par exemple.

    Il est donc logique qu’on retrouve le même pourcentage, que le stupéfiant soit impliqué ou non.

  2. rien que le titre est une énorme foutaise !
    merci de ne pas relayer des mensonges écrits par des technocrates qui impose et donne des conseilles alors qu’ils n’on rien fait de leurs vie.

  3. Oui, je trouve aussi les chiffres de cette études « bizarre »… il ne colle pas du tout avec ceux sur l’alcool au volant. J’ai l’impression qu’ils prennent les memes chiffres quelque soit le produit visé. Je suis sur qu’ils ont un article type et des fois ils mettent canabis, des fois c’est alcool, des fois c’est juste stupéfiant. Mais le reste de l’article ne change pas 😀

  4. Je viens de lire la publication scientifique dont est tirée l’article. Hormis le passage relatif au niveau de THC dans le sang après consommation, le reste de l’article n’est pas convaincant. Les résultats sur la vigilance ne sont pas convaincant du tout. On voit dans la publication que le temps de reaction d’une personne ayant consommé le placebo, c’est a dire sans principe actif, est au même niveau que les personnes ayant consommées du cannabis à différentes doses. Je ne comprends pas comment cette publication a pu être publié en l’état surtout vu les conclusions…

  5. Les commentaires sur cet article… ce sont les mêmes que les mecs qui défendent l’alcool au volant chaque fois que le taux d’alcool réglementaire est baissé… Le biais cognitif de celui qui défend son joint du dimanche.

  6. Je ne defends pas l’alcool au volant et encore moins après avoir fumé. Je ne suis (plus) pas fumeur. J’ai lu la publication scientifique et je peux dire que les resultats ne sont pas convaincant et qu’il est impossible de tirer des conclusions. C’est d’ailleurs très etrange que l’effet maximal mesuré est le plus fort au bout de 5h… alors que l’effet psychoactif est le plus fort les premières heures. Cela voudrait il dire que l’on est moins dangereux dans les premieres heures après avoir consommé du cannabis? A noter que l’étude dispose de patient ayant consommé un placebo mais aucun patient n’ayant pris rien consommé du tout. Cela est nécessaire pour avoir la valeur de base. Cette étude est tout simplement navrante et je ne comprends pas qu’un comité de lecture l’ai accepté en l’état.

  7. Le résultat est le même avec un placebo, pourquoi vous publiez des études de ***** pareilles?
    Vous recevez un chèque du gouvernement au JDG pour valider ce genre de propagande d’état?!
    Vous me décevez de plus en plus sur ce site, allez chercher de vrais chroniqueurs au lieu de relayer des conneries énormes.

  8. par contre c’est fou, mais a chaque fois qu’il y a  un incident, c’est toujours l’alcool en cause, vous  en connaissais beaucoup des accidents due a cause du cannabis ? 🤔
    Je ne fume  pas, même pas la clope normale, mais il faut arreter un peu , je n’ai jamais vue un seul accident parque  quelqu’un a  fumé un joint…

  9. que du bla bla, aux etats unis comme dans différents pays on fait un test d’equilibre et de reaction pour juger de l’état d’un conducteur. bien plus réaliste que nos test salivaires… bref ou le cannabis reste longtemps dans le corps, non les effets ne dure pas 13heures …. leur test a t’il était réalisé en premier lieu par les mêmes usagés sans avoir consomés ou sont-ils simplement comparer avec des statistiques comme dans 99,99999% des cas ?
    Dans tout les pays ou etats américains ou le cannabis est légalisé, il n’y a eu aucune augmentation du nombres d’accident de la route ou même crime lié au cannabis … Une fois de plus, belle France conservatrice.

  10. Je rappelle qu’en france leur objectif c’est de faire du chiffre facile. C’est plus facile de faire fumer illégalement que d’encadrer la fumette. Les points qu’on perd, les amendes qu’on prend. On va moins chez le médecin on tombe moin malade. La secu marche moins les pharmacie également.
    Ils sont perdant sur plusieurs point mais gagne du biff à chaque fois quil chope un fumeur. 6 points en moins? Mince faut faire un stage 200 balle en moyenne. Un amende que tu va payer comme un crédit parce que tu peut pas te permettre de sortir plus de 500 d’imprévu. Certe le cannabis a des effet psychotropes mais on cest a quoi s’en tenir.

  11. Ou comment trouver des excuses bidons en un seul article… On a pas encore entendu qu’un jeune s’est tué au volant parce qu’il était défoncé !!! Par contre l’alcool… Ah non pardon l’alcool ca va !!! C’est légal donc les citoyens n’ont qu’a faire attention !!! N’importe quoi !!!!

  12. Que vient foutre un article sur le cannabis sur le Journal du Geek :O Vous vous êtes fais piraté ? Remettez-vous à votre place…

  13. Un test d’équilibre… je peux déjà dire qu’avec mon genou abîmé je ne passe pas le test, et pourtant je ne fume pas et je ne bois pas. Très probant, en effet…

  14. 1 accident sur 8 est dû à la consommation de cannabis. 1/8 parce qu’on dénombre les cas de toxicologie que depuis quelques années. Dans la réalité, le chiffre est bien supérieur. De plus la THC reste 1 mois dans le sang avec les effets bien connus dits « flashback ». Donc, oui, conduire sous l’effet du cannabis est tout aussi mortel  que conduire sous l’emprise de l’alcool.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *