Uber : près de 6000 signalements d’agressions sexuelles en deux ans aux Etats-Unis

politique

Par Remi Lou le

Dans un rapport sur la sécurité, le leader mondial Uber dévoile le nombre de signalements d’agressions sexuelles qu’il a reçu aux Etats-Unis pour les années 2017 et 2018.

Uber n’est pas au mieux de sa forme. La firme est actuellement dénoncée par de nombreuses utilisatrices et utilisateurs ayant signalé des agressions sexuelles commises par certains chauffeurs. Le phénomène touche pleinement la France depuis quelques semaines et s’est même fédéré autour du hashtag #UberCestOver. Afin de jouer la transparence, Uber a dévoile hier, dans un rapport sur la sécurité, le nombre d’agressions sexuelles qui lui ont été signalées en 2017 et en 2018 sur le territoire américain. Le groupe indique ainsi avoir reçu 3045 signalements d’agressions sexuelles en 2018 par des utilisateurs, des conducteurs et des tiers aux Etats-Unis. En 2017, il révèle en avoir reçu 2936. En tout, ce sont donc près de 6000 agressions qui ont été rapportées.

La firme américaine classe les agressions signalées en cinq catégories, de l’attouchement, qui représente plus de la moitié des signalements au viol, caractérisé par une « pénétration sexuelle non consensuelle ». L’entreprise révèle avoir reçu près de 235 signalement de viols l’année 2018 au Etats-Unis, un chiffre qui vient s’ajouter aux 229 reçus en 2017. Uber précise « ces incidents ont été signalés sur 0,00002 % des courses. Bien que rares, chacun de ces rapports représente une personne qui a partagé une expérience très douloureuse. Même un seul signalement serait un signalement de trop. »

C’est la première fois que le leader mondial du VTC révèle ce genre de chiffres. Uber a récemment annoncé une série de mesures pour lutter contre les agressions sexuelles durant les courses, notamment le projet de créer un bouton pour signaler un problème lors d’un trajet ou la vérification plus approfondie du passé des chauffeurs. Reste à voir ce qui sera mis en place et avec quel degré de rigueur.