Les humains préfèrent sauver les espèces qui leur ressemblent

Sur le web

Par Olivier le

Entre une tique et l’orang-outan, quel est l’organisme vivant que vous préfèreriez sauver ? Il y a de fortes chances pour que ce soit le grand singe ! Une étude a établi le « classement » des êtres vivants qui provoquent en nous de l’empathie et de la compassion.

Sur les affiches des campagnes de prévention du vivant, on trouvera plus sûrement des animaux qui nous ressemblent, comme des singes, ou encore des félins ou des animaux sympathiques. Dommage pour les araignées, les champignons ou encore les méduses, qui font partie des êtres vivants les moins appréciés dans cette étude du Muséum national d’histoire naturelle et de l’Université de Montpellier.

La tique, bonne dernière à sauver

Les chercheurs ont demandé à 3 500 internautes de choisir entre deux animaux ou êtres vivants celui qu’il souhaiterait sauver s’il était en danger. L’étude consistait à présenter des combinaisons de photos d’organismes vivants sélectionnés au hasard. Il fallait ensuite désigner l’heureux élu, uniquement en fonction de l’image, une manière de mesurer l’empathie et la compassion.

Le principe de cette enquête est cruel, mais éclairant. Les internautes ont en général favorisé les cousins les plus proches de l’espèce humaine. Comme l’explique Aurélien Miralles, chercheur au Muséum national d’histoire naturelle, à Franceinter : « Plus les espèces sont éloignés de nous dans l’arbre de l’évolution, moins on a d’empathie pour elles, et parce qu’on a moins d’empathie, on a moins de compassion à leur égard ».

La carte dressée par les chercheurs est à cet égard significative. Les orangs-outans sont même devant… les humains. Il faudra s’en rappeler si jamais l’apocalypse devait nous tomber dessus prochainement.