Mike Bloomberg paie de sa poche une armée d’influenceurs pour soutenir sa candidature à l’élection présidentielle US

Business

Par Olivier le

Pour remporter une élection présidentielle, et encore plus aux États-Unis, il ne suffit pas de participer aux débats à la télévision : il faut aussi et surtout constituer une véritable armée prête à inonder les réseaux sociaux de messages de campagne.

Crédit Flickr Gage Skidmore

Les candidats à l’investiture du parti démocrate américain sont aidés par des bénévoles qui relaient le message de leur poulain sur les réseaux sociaux, ainsi qu’auprès de leurs amis et connaissances, par SMS et par téléphone. Mike Bloomberg, qui fait partie du club très fermé des plus grandes fortunes mondiales, n’a pas besoin de bénévoles pour faire sa promotion : il a les moyens de payer des influenceurs.

Des influenceurs payés 2 500 $ par mois

Selon le Wall Street Journal, le fondateur de l’agence de presse économique du même nom a embauché des centaines de travailleurs en Californie pour poster régulièrement des messages en faveur du candidat tardivement lancé dans les primaires démocrates. Ce sont plus de 500 « organisateurs numériques » qui sont payés 2.500 $ par mois pour 20 à 30 heures de propagande pro-Bloomberg chaque semaine !

Ces salariés devront envoyer des messages texte à leurs contacts et poster des billets quotidiennement sur Facebook, Twitter et autres réseaux. Ils pourront s’aider de quelques faits d’armes de l’ancien maire de New York, par exemple son support du mariage du même sexe.

Les « organisateurs » se serviront d’une application, Outvote, qui leur permet de préparer leurs messages et d’en programmer la publication. Des données sont ensuite récupérées par l’app et envoyées à la campagne de Bloomberg. Cette initiative représente un coût de plusieurs millions de dollars pour le milliardaire, qui ne recule devant rien pour pousser sa candidature : il a ainsi déjà investi un demi-milliard de dollars !