Le catch est désormais considéré comme un « service essentiel » en Floride

politique

Par Felix Gouty le

Les cinémas ferment, les festivals sont reportés et les ligues sportives suspendues mais une source de divertissement demeure. La Floride, où se produit actuellement le catch sans public de la WWE, a désigné cette dernière comme « service essentiel » au même titre que les super-marchés et les hôpitaux.

L’actuel champion Universal de la WWE, Braun Strowman (Crédits : WWE).

Alors que les festivals et les sorties de nouveaux films sont repoussées, que le développement de certains jeux-vidéo sont suspendues et que de nombreuses émissions télévisées sont temporairement arrêtées, une seule source de divertissement continue de se produire malgré la pandémie de COVID-19 : le catch américain. Le 13 mars dernier, afin de respecter au mieux les règles de distanciation sociale imposées progressivement par le gouvernement américain, la WWE (pour World Wrestling Entertainment) a filmé sa première émission de catch en direct d’une salle sans public. Depuis, elle n’a cessé de diffuser ses nombreux shows – y compris, son plus important rassemblement annuel, WrestleMania – depuis son grand centre d’entraînement, le Performance Center, à Orlando, en Floride. Des dizaines de catcheurs et de personnel s’y sont rendus et ont séjourné dans les environs, malgré la mise en quarantaine de certains d’entre eux (dont le célèbre Rey Mysterio) et l’absence de Roman Reigns, l’une des stars actuelles de la compagnie, dont la leucémie l’a forcé à rester confiné avec sa famille. Récemment, il a été même confirmé qu’un employé (dont l’identité n’a pas été révélée) de la WWE était atteint du COVID-19.

Le catch, essentiel à l’économie ou à la politique ?

Il y a quelques jours, alors que le président des États-Unis, Donald Trump, s’impatientait de la suspension prolongée des différentes ligues sportives du pays – de la NFL de football américain à la NBA de basketball – un écart a été autorisé pour la seule qui flirte entre compétition athlétique et fiction théâtrale. Alors que les mesures de confinement s’intensifient aux États-Unis, le gouverneur républicain de Floride, Ron DeSantis, a décidé d’inclure la WWE dans la liste des « services essentiels » autorisés à poursuivre leurs activités, tels que les supermarchés et les hôpitaux. Le décret préciserait, d’après CNN, que seuls les employés d’une société de sport professionnel et de production audiovisuelle dotée d’une audience nationale pouvaient maintenir leurs activités à condition que leur lieu de travail reste fermé au grand public (et donc, aux spectateurs). Selon les déclarations du gouverneur (voir ci-dessous), « les Américains réclament du divertissement et du contenu actuels. »

Pour CNN, néanmoins, cette décision est avant tout économique. L’édition 2020 de WrestleMania, qui devait se tenir à Tampa, en Floride, a été annulée seulement quelques jours – passant d’une tenue dans un stade de plus de 70 000 à un enregistrement et une diffusion en différée depuis le Performance Center sans public. Ce revirement a coûté plusieurs millions de dollars à la ville et à l’État de Floride qui pourrait bien vouloir faire revenir un tel événement au plus vite à la fin de la crise sanitaire. Il est à noter, de plus, que Linda McMahon, ancienne co-dirigeante de la WWE et femme du PDG actuel, Vince McMahon, a été membre du gouvernement de Donald Trump par le passé. Elle est actuellement à la tête d’un comité d’action politique et de soutien de Donald Trump. Comme le souligne le site spécialisé VoxCatch, ce comité a dernièrement versé plus de 18,5 millions de dollars à l’État de Floride pour obtenir des publicités de campagne pour l’élection présidentielle de 2020. [MAJ : Vince McMahon a, en outre, été nommé au sein du conseil économique de relance mis en place par Donald Trump, aux côtés des patrons d’autres ligues sportives.]

Le divertissement avant tout

En attendant, la WWE est donc autorisée à continuer de filmer ses shows. Seulement, plutôt que d’organiser des tournages de plusieurs jours séparés par des pauses de plusieurs semaines comme elle s’était forcée à le faire, elle a récemment décidé de reprendre un mode de production en direct, obligeant des dizaines d’employés à effectuer des aller-et-retours entre leur domicile et le lieu de tournage plusieurs fois par semaine. La compagnie de catch a justifié cette mesure à la chaîne sportive ESPN par le fait qu’elle se considérait comme un « pilier fondamental de la société américaine » et qu’il était de sa responsabilité de « distribuer une diversion pendant ces temps difficiles. » Pour rappel, les shows de catch de la WWE, comme RAW ou SmackDown, sont diffusés en France chaque semaine sur la chaîne L’Équipe. En outre, Le catcheur masqué, le nouveau film des studios de la WWE, et la sit-com The Big Show Show sont maintenant disponibles sur Netflix.

Source: CNN