Donald Trump veut interdire les transactions avec TikTok et WeChat

apps

Par Felix Gouty le

Le président des États-Unis vient de signer un ordre exécutif qui, dans 45 jours, interdira à n’importe quel Américain de réaliser une quelconque opération commerciale avec ByteDance, pour TikTok, ou Tencent, pour WeChat.

Malgré les probabilités d’un rachat de sa branche américaine par Microsoft, TikTok est encore la cible du président des États-Unis. Comme le rapporte Le Monde, Donald Trump a signé un nouvel ordre exécutif prévoyant l’interdiction de toute transaction passée avec ByteDance, l’entreprise chinoise propriétaire du réseau social TikTok, ou avec Tencent, vis-à-vis de l’application de messagerie WeChat. Le gouvernement américain précise que, dans le cas du géant chinois des télécommunications, le décret concerne exclusivement WeChat. « Comme TikTok, WeChat capture automatiquement de larges pans d’information sur ses utilisateurs, menaçant ainsi de donner accès au Parti communiste chinois à des informations personnelles sur les Américains », peut-on lire dans le décret signé par le président Donald Trump. Les filiales de Tencent, comme Riot Games (à l’origine de jeux en ligne extrêmement populaires comme League of Legends), et des compagnies comme Activision Blizzard et Epic Games, dans lesquelles elles possèdent un nombre conséquent de parts, ne seront pas affectées par cette interdiction. Tencent touche non seulement au jeu-vidéo mais aussi aux secteurs musical et cinématographique. Elle détient, entre autres, des parts dans Spotify et Warner Music, ainsi que dans de très grosses productions hollywoodiennes comme Terminator : Dark Fate ou Wonder Woman 1984.

Adieu à TikTok et WeChat ?

En attendant qu’il soit éventuellement rejeté devant un tribunal américain, ce décret empêchera, dans 45 jours (si une entreprise comme Microsoft n’intervient pas avant pour en prendre la charge), n’importe quels entreprise et particuliers américains d’effectuer une quelconque opération commerciale avec ByteDance ou Tencent, spécifiquement en relation avec TikTok et WeChat. Cela signifie, notamment, qu’il leur sera impossible de diffuser des publicités sur le fil TikTok. De plus, cette interdiction risque de compromettre la place de TikTok et WeChat dans les catalogues de l’App Store d’Apple et le Play Store de Google. Face à cet ordre comparable à une « urgence nationale » pour Washington, le ministère chinois des Affaires étrangères a dénoncé « une manipulation et une répression politique » de la part d’un pays qui « place ses intérêts égoïstes au dessus des principes du marché et des règles internationales. » En parallèle, le Sénat américain a unanimement adopté un projet de loi interdisant tout employé du gouvernement américain et tout membre du Congrès d’utiliser TikTok ou WeChat. Avant d’être promulgué, ce projet de loi devra néanmoins passer par la Chambre des Représentants.

Source: Le Monde