L’Olympique de Marseille ouvre son propre « data lab »

L’OM veut exploiter un maximum de données pour optimiser son modèle économique mais aussi améliorer les performances de ses footballeurs. Pour cela, le club marseillais inaugure l’OM Data Lab.

Crédits : Marcel Strauss / Unsplash.

Et si le sport, ce n’était plus seulement une affaire de « skills » mais aussi de données ? L’Olympique de Marseille le pense : le club de football de ligue 1 de la cité phocéenne ouvre aujourd’hui l’OM Data Lab. Ce laboratoire privé d’analyse de données par le machine learning et d’autres technologies d’intelligence artificielle a plusieurs objectifs. Son « ambition est de faire progresser l’industrie du football dans plusieurs domaines dont la performance sportive, l’intelligence économique ou encore la fan experience », déclare l’OM dans un communiqué officiel repéré par Sciences Et Avenir. Grâce aux outils technologiques d’Amazon Web Services, le club marseillais accumule déjà de grande quantités de données diverses et variées depuis janvier 2019. Avec l’OM Data Lab, l’idée sera de les exploiter grâce à l’œil avisé de start-ups locales et de chercheurs de l’université Aix-Marseille.

La donnée au secours du sport ?

Parmi les domaines de data analysés, le premier est purement économique. Frédéric Cozic, directeur technologie & innovation pour l’OM, explique avoir « pris en compte un historique de sept années de matchs au Vélodrome pour comparer les taux de remplissage en fonction de différentes conditions. » Le croisement des diverses données ainsi collectées permettra par exemple au stade Vélodrome d’ajuster la configuration de ses files d’attente parfois longues et d’optimiser les prix des billets en fonction des placements, du contexte et des conditions météorologiques. Côté sportif, à l’instar de ce qu’on peut déjà voir avec le football américain notamment, l’idée est d’extraire toutes les données biométriques mesurées sur les joueurs pour les aider à améliorer leur performance. L’OM rassure, concernant la transparence de son nouveau Data Lab : « dès qu’un enseignement, une étude, une découverte pourra être rendue publique, il pourra être partagé à tous, sous forme de communiqué, de thèse, de formation MOOC, de conférences, etc. » Par la suite, le club marseillais a déjà l’intention de pousser l’influence sportive de la data encore plus loin. Selon Sciences Et Avenir toujours, dès le mois de septembre, ses footballeurs seront mis à la disposition du centre de recherche Technosport. L’objectif ? Mieux prévenir les blessures par l’analyse des moindres déséquilibres neuromusculaires et moteurs.

Promo
FIFA 20 - Standard Edition
2 644 Commentaires
=