Les sorties de Wonder Woman 1984 et Dune menacées par les “faibles” recettes de Tenet

Cinéma

Par Felix Gouty le

Les recettes américaines de “Tenet” de Christopher Nolan ne seraient pas assez élevés, malgré l’emphase médiatique sur sa sortie, selon la Warner. Par conséquent, le studio se tâterait à repousser encore davantage la sortie de ses prochaines grosses productions comme “Wonder Woman 1984” et “Dune”.

Timothée Chalamet dans la peau de Paul Atréides dans le remake de “Dune” par Denis Villeneuve (Crédits : Warner Bros. / Legendary).

Le dernier film de Christopher Nolan, Tenet, a beau avoir rapporté 6,7 millions de dollars à la Warner pour son premier week-end (du mercredi 26 août au dimanche 30) en France, il n’a pas gagné assez sur sa terre natale selon Hollywood. A l’international, le long-métrage porté comme le “sauveur des salles de cinéma” post-confinement aurait jusqu’ici généré 150 millions de dollars. Aux États-Unis, son premier week-end jusqu’à la fin de la semaine dernière n’auraient compté “que” pour 20,2 millions dollars selon IndieWire. Comme le rappelle Premiere, ce démarrage reste très loin de ceux des précédents succès du réalisateur britannique comme Inception (62,8 millions de dollars) ou The Dark Knight (plus de 100 millions). Évidemment, la réouverture progressive des salles, selon une série de nouvelles contraintes, et le contexte pandémique encore très tendu aux États-Unis n’ont pas aidé mais pour la Warner, l’effort réussi par Tenet n’est pas suffisant. Toujours d’après IndieWire, le film mixant espionnage et science-fiction a probablement coûté 200 millions de dollars et n’est donc pas encore prêt de faire réellement recette ni même de parvenir à se rembourser.

Tenet : faux sauveur ?

Par conséquent, les studios Warner Bros. préféreraient attendre davantage que la situation s’améliore avant de sortir leurs grosses productions encore très attendues, pour les rentabiliser du mieux possible. Selon IndieWire et d’autres médias américains spécialisés, cela pourrait être notamment le cas pour Wonder Woman 1984 et le remake de Dune réalisé par Denis Villeneuve. La suite du très réussi Wonder Woman avec Gal Gadot est attendue depuis des mois. A la manière de Mulan, dont la sortie devait avoir lieu au moment où le confinement généralisé s’est enclenché dans plusieurs pays du monde, Wonder Woman 1984 devait initialement se montrer sur grand écran le 5 juin 2020 (après un premier retard de production, à la fin de l’année 2019). Il avait été repoussé à de multiples reprises et est actuellement programmé pour le 2 octobre 2020. Le deuxième film de Patty Jenkins autour de la super-héroïne DC pourrait être à nouveau reporté à une date ultérieure, autour des fêtes de Noël.

Black Widow, Soul et James Bond sont aussi en danger

Le nouveau Dune, adapté du roman éponyme de Frank Herbert, pourrait subir le même sort. Si, officiellement, celui-ci conserve sa date de sortie initiale prévue au 18 décembre prochain, un détail dans la première bande-annonce du film fait craindre le pire. En effet, cette dernière ne comportait aucune date, comme si Warner se réservait la possibilité de la modifier avant qu’il ne soit trop tard. La Warner n’est cependant pas le seul studio à réfléchir à de nouveaux reports malgré la réouverture des salles en Occident. Disney se tâterait à repousser une nouvelle fois la sortie de Black Widow. Le long-métrage, estampillé Marvel et mené par Scarlett Johansson, devait sortir le 1er mai dernier et est maintenant prévu pour le 6 novembre. Idem chez Pixar, pour Soul, reporté du 19 juin au 20 novembre. Enfin, le cinquième opus de la saga James Bond avec Daniel Craig dans le rôle-titre, Mourir peut attendre, pourrait attendre encore un peu avant de sortir. Le film produit par United Artists est actuellement prévu pour le 20 novembre aux États-Unis.