Une date de sortie et un casting pour Scream

Cinéma

Par Victor Keller le

Le cinquième volet du célèbre slasher s’affiche dans un teaser très sommaire et donne des (bonnes) nouvelles de son casting.

Dans un teaser très sommaire posté sur le compte Twitter de la saga, Ghostface a annoncé le cinquième épisode de Scream pour le 14 janvier 2022. Le célèbre tueur en série dont le masque est inspiré d’un tableau du peintre Edvard Munch avait pourtant perdu son réalisateur en 2015. Scream sera en effet le premier film de la saga à ne pas être réalisé par Wes Craven. Que les fans se rassurent néanmoins, le slasher gardera ses personnages emblématiques, puisque Neve Campbell, Cournteney Cox et David Arquette font partie du casting. Ils interpréteront respectivement Sidney Prescott, Gale Weathers, et Dewey Riley, des protagonistes déjà présents dans le premier volet, sorti en 1996.

Il faut bien dire que Spyglass et Paramount auraient tort de se priver d’un nouvel opus à la franchise culte qui a généré pas moins de 604 millions de dollars. Elle a même bénéficié de son adaptation en série télévisée, diffusé sur MTV et VH1 depuis 2015. Souvent parodiée et elle-même très portée sur l’auto-dérision, la saga Scream jouit toujours de sa notoriété en 2020, même si ce cinquième opus est présenté comme une “résurrection”, plus de 10 ans après Scream 4.

On ne sait que très peu de choses sur le film, si ce n’est qu’il devrait être réalisé par un duo de cinéastes, Matt Bettinelli-Olpin et Tyler Gillett et qu’il portera sur “une jeune femme [qui] revient dans sa ville natale pour essayer de trouver l’identité du tueur à l’origine d’horrible crimes”. Rien d’original au premier abord, mais il a été indiqué que Scream 5 devrait respecter l’héritage de Wes Craven, qui avait précisé avant de mourir qu’aucun des trois personnages principaux cités plus haut -qui ont miraculeusement survécu à quatre Scream- n’était à l’abri dans une éventuelle suite.

Étonnamment, les précédents Scream n’avaient pas hésité à abuser du procédé de mise en abyme pour dénoncer la manie des suites (de trop). L’équivalent fictif du “film dans le film”, baptisé Stab, en était déjà à son septième opus dans Scream 4.  Espérons que Scream ne tombera pas dans le piège qu’il a lui-même tendu pour ce cinquième épisode.