Red by SFR augmente ses forfaits de 80%, sans l’accord de ses clients

Business

Par Amandine Jonniaux le

La filiale de SFR, habituée aux augmentations surprises de ses offres, a récemment ajouté quelques options à l’un de ses forfaits, moyennant une hausse de 80% du prix de l’abonnement initial. Une pratique discutable, mais pourtant bien légale.

Crédits : SFR.

Un opérateur téléphonique a-t-il le droit d’augmenter les forfaits de ses abonnés sans les consulter au préalable ? Visiblement oui, si l’on en croit les pratiques de Red by SFR. Régulièrement pointée du doigt pour des actions similaires, qui s’apparentent souvent à de la vente forcée, l’entreprise filiale du groupe Altice a encore frappé. Cette fois, elle a augmenté de 80% le prix d’un de ses forfaits, pourtant présenté comme “garanti à vie”.

Un prix garanti “à vie” (ou pas)

Dans un témoignage partagé par un client prénommé Ludovic sur le site Univers Freebox, ce dernier explique avoir souscrit par le passé à un forfait 30 Go à 5€/mois, prétendument garanti “à vie”. Il y a quelques jours pourtant, Ludovic reçoit un mail de son opérateur indiquant que son abonnement va intégralement être revu à la hausse : “Vous allez bénéficier d’une nouvelle offre mobile incluant 40Go/mois pour seulement 4€ de plus par mois. (…) Pour en profiter, vous n’avez rien à faire, on s’occupe de tout”. Ce changement de forfait sera effectif dès le mois suivant, et sans possibilité de refus malgré son augmentation tarifaire de 80%. Après une requête auprès du service client Red by SFR, l’abonné se heurte à l’impossibilité de refuser cette nouvelle option forcée, sous prétexte que “cette offre à 9€ reste l’une des plus compétitives du marché”. Seule possibilité pour le client : résilier immédiatement son contrat, heureusement sans frais.

Est-ce légal ?

Si cette action de la part de Red by SFR peut facilement s’apparenter à de la vente forcée, elle reste pourtant tout à fait légale. Selon l’article L224-33 du Code de la consommation, un opérateur est en effet entièrement libre de modifier les conditions contractuelles de fourniture d’un service, à condition que ce dernier en informe “le consommateur par écrit ou sur un autre support durable à la disposition de ce dernier au moins un mois avant son entrée en vigueur”. En cas de refus, le client doit également pouvoir résilier son contrat sans pénalité, dans un délai de quatre mois après l’entrée en vigueur du nouveau contrat.

Samsung Galaxy Note 20 Ultra -...
1 Commentaires
Samsung Galaxy Note 20 Ultra -...
  • GRAND ÉCRAN 6,9’’ SUPER AMOLED
  • S PEN CONNECTÉ
  • 256 GO + PORT MICROSD
  • Certification IP68