Belmondo débarque sur Netflix avec seize de ses films

Cinéma

Par Victor le

« Léon Morin, prêtre » (1961), « Peur sur la ville » (1975), « L’as des as » (1982), « Hold-up » (1985)… Il font tous partie des 16 films iconiques mettant en scène l’acteur français légendaire Jean-Paul Belmondo qui sont désormais disponibles sur Netflix.

Bébel dans « Peur sur la ville » (1975)

Alors, certes, le monument Jean-Paul Belmondo, c’est près de 75 films et plus de cinquante ans de carrière. Mais il faut bien avouer que l’acquisition par Netflix de 16 des films dans lesquels joue l’acteur est déjà une très bonne affaire. Elle devrait attirer de nouveaux venus et faire découvrir à certains le talent immense de l’acteur français qui a souvent collaboré avec des réalisateurs tout aussi talentueux. L’acteur, né en 1933, a en effet travaillé devant la caméra d’Henri Verneuil, de Jean-Luc Godard, de Gérard Oury, ou encore de Claude Sautet, pour ne citer qu’eux. Bébel est avant tout un champion du box-office, puisque ses films ont accumulé 160 millions de spectateurs pour cinquante ans de carrière. Il partage le podium avec deux autres acteurs français iconiques, Fernandel et Louis de Funès. Il s’était même permis de refuser, en 1989, le César du Meilleur Acteur pour son rôle dans le film Itinéraire d’un enfant gâté. Bref, la principale chose à savoir sur Jean-Paul Belmondo, c’est tout simplement qu’il est un des acteurs les plus appréciés de l’histoire du cinéma français.

La sélection de Netflix comprend bien entendu des films cultes (L’as des as, Peur sur la ville, Cartouche…), dont certains diront qu’ils doivent être visionnés par tout cinéphile qui se respecte. Par exemple, Peur sur la ville d’Henri Verneuil met en avant une des qualités bien connues de Jean-Paul Belmondo : sa capacité (et volonté personnelle) à réaliser ses propres cascades. Dans ce film, l’acteur avait réalisé une très belle cascade sur le toit du métro aérien passant sur le fameux pont de Bir-Hakeim, à Paris. Le succès commercial de Peur sur la ville fut à la hauteur du talent de Belmondo : le film, qui narre la traque d’un tueur en série par un commissaire interprété par Bébel, avait attiré pas moins de 4 millions de spectateurs en 1975. Si cette description d’un seul des films de l’acteur disponible sur Netflix ne suffit pas à vous donner envie de tous les regarder, on ne peut plus rien pour vous.

Les seize films, qui couvrent une partie (1961-1985) de la carrière de l’acteur de 87 ans, sont disponibles depuis le 1er novembre sur Netflix. Voilà qui devrait largement compenser la déprime du confinement.