Le Boeing 737 Max peut à nouveau reprendre son envol

Urban Mobility

Par Felix Gouty le

Après les crashs d’octobre 2018 et mars 2019, les Boeing 737 Max n’avaient plus volés. Le dysfonctionnement qu’ils portaient auraient été corrigés et les avions de nouveau autorisés à reprendre leur envol.

Crédits : Boeing.

Boeing, le géant américain de l’aviation commerciale, peut souffler à nouveau. L’Agence fédérale américaine de l’aviation (FAA) vient de réautoriser ses avions Boeing 737 Max à voler, à travers un modèle corrigé. Ce dernier aurait réparé le système MCAS (ou « Maneuvering Characteristics Augmentation System »), censé apporter un soutien à la manœuvre dans certaines conditions de vol difficiles. Malheureusement, celui-ci comptait un défaut technique qui l’amenait à aller à l’encontre du pilotage manuel et donc à engendrer des conséquences désastreuses. En effet, les Boeing 737 Max 8, attachés respectivement aux vols Lion Air 610 en octobre 2018 et Ethiopian Airlines 302 en mars 2019, se sont malheureusement crashés seulement quelques minutes après leur décollage. Ce même dysfonctionnement a entraîné la mort de 346 personnes au total.

Le système MCAS avait initialement pour but d’ajuster l’inclinaison du Boeing 737 Max qui, en comparaison aux modèles standards, possède des réacteurs positionnés plus haut. Ceux-ci peuvent ainsi amener l’inclinaison de l’avion à remonter automatiquement, sans prévenir. Le MCAS avait pour but de corriger cet angle involontaire. Boeing assure désormais avoir réglé le problème, après avoir instauré une division de 50 000 nouveaux ingénieurs, dont le but est de renforcer la sécurité des engins. Plutôt que d’un seul capteur, le MCAS basera son déclenchement sur deux capteurs d’inclinaison et devrait donc apporter une réponse plus précise. De plus, le MCAS ne devrait s’activer qu’une seule fois, désormais, et ne pourra plus aller à l’encontre d’une commande manuelle. Par ailleurs, la FAA a demandé à ce que Boeing fournisse un nouvel entraînement, spécifique au 737 Max, à ses futurs pilotes. Les modèles 737 Max rappelés en usine, suite aux incidents, passeront évidemment par une réparation minutieuse avant de reprendre les pistes de décollage.