Whatsapp : l’Inde demande l’annulation des nouvelles CGU

Sur le web

Par Elisa Rahouadj le

Un ministère indien a envoyé une lettre à Will Cathcart afin d’annuler l’introduction des nouvelles CGU de Whatsapp en Inde. L’app pourrait alors perdre son plus gros marché mondial.

Crédits : antonbe via Pixabay

En Inde, les nouvelles conditions de Whatsapp ne passent pas. Après de nombreuses controverses sur l’utilisation des données de leurs utilisateurs, Whatsapp a été inscrite sur la liste noire de beaucoup de personnes, y compris de pays ! En effet, le Ministère de l’Électronique et des Technologies de l’Information indien a envoyé une lettre au PDG de Whatsapp, Will Cathcart, lui demandant d’annuler l’introduction des nouvelles conditions de Whatsapp. Il lui demande de bien vouloir « respecter les renseignements personnels et la sécurité des données des utilisateurs indiens ».

La veille, les représentatifs légaux de Whatsapp s’étaient rendus à la haute cour de Delhi, afin de réfuter les allégations d’une pétition qui prétend que les nouvelles CGU autorisent l’espionnage des données personnelles sans aucune restriction. Les utilisateurs indiens forment actuellement la plus grosse communauté d’utilisateurs de l’application (400 millions d’utilisateurs actifs). Ce serait donc un gros manque à gagner pour Whatsapp si l’application venait à être interdite dans ce pays.

Les nouvelles CGU de Whatsapp fortement critiquées dans le monde

Depuis le début du mois de janvier, Whatsapp fait face à une vague de colère concernant ses CGU. Dans les faits, seulement la communication entre entreprises et clients va changer en Europe. Pour le reste du monde, en revanche, plusieurs types de données personnelles seront échangées avec Facebook, ce qui ne plaît pas du tout à la grande majorité des gens. C’est d’ailleurs à cause de ce déclin publique que Whatsapp a décidé de décaler l’arrivée effective des nouvelles CGU à la date du 15 mai, au lieu du 8 février.

Mais l’Inde n’est pas le seul pays qui s’inquiète de ce qu’impliquent ces nouvelles conditions d’utilisation. L’équivalent de la Cnil européenne a été saisie lorsque les autorités italiennes ont exprimé ressentir un manque de clarté par rapport à ces politiques de confidentialité. En Turquie, une enquête a également été ouverte et le pays a demandé la suspension de la mise à jour jusqu’à ce que l’affaire soit éclaircie.

Shellfire Box Routeur VPN + 1 an Service VPN Premium Plus

Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites