L’argent de la vente du NFT du premier tweet ira à une organisation caritative

Crypto

Par Remi Lou le

À l’issue de la vente du NFT du premier tweet de l’histoire, le fondateur de Twitter fera dont de l’argent récolté à une organisation caritative.

En fin de semaine dernière, Jack Dorsey, fondateur de Twitter, mettait aux enchères le NFT de son tout premier tweet, le premier de l’histoire du réseau social. Immédiatement, les enchères se sont envolées sur le site Valuables, où il a été mis en vente. À ce jour, l’enchère la plus élevée s’élève à près de 2,5 millions de dollars et est proposée par Sina Estavi, dirigeant de Bridge Oracle et de Cryptoland, et rien ne nous dit que le prix ne va pas encore gonfler, la vente se terminant le 21 mars prochain. Justement, à l’issue de la vente, Jack Dorsey précise qu’il compte convertir l’argent récolté en Bitcoin, et en faire don à Give Directly, une organisation à but non-lucratif qui lutte contre la pauvreté dans les zones les plus démunies du monde.

Depuis plusieurs semaines, l’actualité bat son plein autour des NFT. En février, le créateur de Nyan Cat vendait le NFT d’un exemplaire de son travail pour 580 000 dollars, tandis que le crypto-artiste Beeple négociait sa dernière oeuvre — représentant Donald Trump nu allongé dans l’herbe — pour près de 6,6 millions de dollars. Plus récemment, la chanteuse canadienne Grimes a mis en vente les NFT d’une collection numérique d’oeuvres d’art, baptisée « WarNymph », et remporté pas moins de 5,8 millions de dollars à l’issue de la vente.

Mais c’est quoi au juste ces fameux NFT ? Si vous êtes totalement passé à côté de ce phénomène, on vous invite à consulter cet article dans lequel on vous explique qu’est ce que c’est, et à quoi ça sert. Pour résumer, il s’agit d’un Non-Fungile Token, une sorte de jeton numérique unique se reposant sur la blockchain, et permettant d’authentifier une oeuvre d’art, ou encore un tweet, comme dans ce cas de figure. On dit alors qu’ils sont non-fongibles — contrairement aux cryptomonnaies traditionnelles — puisqu’ils disposent d’une identité propre, comme une œuvre d’art, et s’échangent de ce fait en fonction de l’offre et de la demande. En bref, un NFT est une sorte de certificat d’authenticité numérique unique correspondant à un objet, physique ou non, ce qui en fait une technologie particulièrement adaptée au marché de l’art.

[winamaz asin=”B07FY5R77T” features_items=”no” template=”horizontal”]