Pékin subit sa plus importante tempête de sable depuis 10 ans

Science

Par Julie Hay le

Depuis lundi, le ciel de Pékin s’est teinté d’une couleur orangée. La cause de cette atmosphère apocalyptique : une tempête de sable qui a rendu l’air irrespirable. Cela faisait plus de dix ans que la ville chinoise n’avait pas connu un tel phénomène climatique. Les autorités s’inquiètent de la qualité de l’air, largement dégradée depuis l’apparition des poussières de sable sur la ville.

Image d’illustration Crédit : Henry Chen on Unsplash

La ville de Pékin arbore des couleurs apocalyptiques. Depuis lundi matin, la cité est plongée dans une épaisse brune ocre réduisant la visibilité à moins de 250 mètres. Cette tempête de sable, en provenance du désert de Gobi, siège parmi les plus importantes de cette dernière décennie. Elle a fait au moins six morts en Mongolie, avant que les vents nord-est ne soufflent la poussière vers les provinces chinoises de Gansu, Shanxi et Hebei. À Pékin, la brune épaisse sème le chaos et les autorités ont décrété l’alerte jaune. De nombreux axes routiers ont été fermés, rendant la circulation très compliquée. Gizmodo rapporte que les voitures devaient rouler avec les phares allumés en pleine journée et que de nombreux embouteillages se sont créés un peu partout dans la ville. La situation n’était pas plus simple dans les airs puisque pas moins de 400 vols au départ de l’aéroport de Pékin ont été annulés.

Une qualité d’air jugée dangereuse

En plus de ralentir considérablement les habitants de la ville, cette tempête de sable a largement dégradé la qualité de l’air. Les niveaux de particules fines, qui remplissent les poumons et peuvent pénétrer dans la circulation sanguine, ont dépassé 600 microgrammes dans toute la ville. En début de matinée, hier, le niveau des particules PM10 (au diamètre inférieur à 10 micromètres) était donc vingt fois supérieur aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé. Par conséquent, les autorités ont intimé les habitants à rester en sécurité à l’intérieur, autant que faire se peut. La situation devrait se stabiliser d’ici à jeudi prochain.

Source: Gizmodo