HBO Max lance une offre low-cost à 10$ (avec des publicités)

Business

Par Julie Hay le

Pour séduire plus d'utilisateurs, la plateforme va miser sur une offre moins chère et surtout financée par la publicité. En revanche, les abonnés n'auront pas accès à tous les contenus et notamment les films inédits.

© HBO Max

Sur le créneau de la SVOD aux États-Unis, HBO Max est dans le haut du panier en matière de prix. Alors que les abonnements classiques à Netflix et Disney+ se chiffrent à hauteur de 9 dollars, HBO Max affiche une formule à 14,99 dollars outre-atlantique. Néanmoins, la plateforme lancée en mai 2020 prévoit déjà de revoir sa copie. En mars dernier, l’entreprise avait annoncé le lancement imminent d’une offre à moindre prix et financée par la publicité. Selon CNBC, pour seulement 10 dollars, les abonnés pourront profiter de l’intégralité du catalogue d’HBO max mais avec quelques publicités entre les différents programmes. Elle fonctionnera donc peu ou prou comme les offres payantes, à un détail près.

Depuis le début de la pandémie et la fermeture des cinémas, Warner Bros mise sur une double diffusion pour ses longs-métrages. Ainsi, des films comme Wonder-Woman 1984 ont été simultanément diffusés sur la plateforme et dans les salles obscures. Mais les abonnés à cette nouvelle formule ne pourront pas en profiter. Concrètement, il ne leur sera pas possible de voir Dune de Denis Villeneuve dès sa sortie. Les abonnés à la version low-coast devront sans doute patienter plusieurs mois avant de pouvoir en profiter, où tout simplement se déplacer dans les salles obscures.

Bien qu’en opposition totale avec le marché actuel, la stratégie d’HBO Max pourrait bien lui permettre de gravir les échelons jusqu’à la première place. En effet, cela lui offre non seulement une vitrine de son service, mais surtout ça lui permettrait de faire gonfler drastiquement son nombre d’utilisateurs actifs. HBO veut en effet atteindre entre 120 et 150 millions d’abonnés d’ici à 2025. En janvier, ils étaient seulement 17,7 millions à profiter du service.

Toujours pas de lancement en France

Depuis mai 2020, l’Hexagone ne sait pas à quelle sauce il sera mangé. Alors que le déploiement de Disney+ dans nos vertes contrées avait été officialisé quelques mois seulement après le lancement américain, et qu’HBO prépare son arrivée dans plusieurs pays européens, la firme reste discrete sur ses projets pour la France. Il faut dire que chez nous, les productions made in HBO sont diffusées sur OCS et font l’objet d’un accord entre les deux parties. Ce contrat devrait prendre fin en 2022. Si l’arrivée d’HBO Max est finalement actée, cette nouvelle offre financée par la publicité pourrait séduire de nombreux amateurs de productions télévisées, mais aussi largement entacher la popularité d’OCS.

Source: CNBC