La démo Dreamcast de Castlevania: Resurrection resurgit sur internet

Jeux Vidéo

Par Olivier le

Dévoilée durant l'E3 en 1999 et annulée l'année suivante par Konami, la version Dreamcast de Castlevania: Resurrection est devenue un mythe urbain… Jusqu'à aujourd'hui ! Le jeu, qui n'a pas dépassé le stade de démo, a été retrouvé et mis en ligne cette semaine.

© Konami

Cette démo de Castlevania: Resurrection sur la Dreamcast avait été présentée à des journalistes par Konami durant l’E3 en 1999. Mais l’éditeur a annulé le projet l’année suivante, et d’ailleurs tous les autres jeux en développement sur la console de Sega, le jour de l’annonce par Sony de la PlayStation 2 ! Le titre 3D a ensuite été plus ou moins bien oublié, jusqu’à ce qu’il refasse surface grâce à l’archiviste français Comby Laurent.

Dans les pas sanglants de Sonia Belmont

Le jeu, qui se déroule en 1666, met en scène Sonia Belmont, premier membre du clan Belmont, qui possède la faculté de « ressentir » les esprits autour d’elle (elle était apparue en 1997 sur Game Boy, dans Castlevania Legends). Elle manie le fouet bien sûr, et Konami avait prévu qu’on puisse également incarner Victor Belmont. Le jeu se déroule en 3D avec des effets de lumière impressionnants (pour l’époque…) ; c’est le troisième du genre en 3D, après deux volets N64.

Contrairement aux autres épisodes de la saga, Castlevania: Resurrection est l’œuvre d’une équipe basée aux États-Unis. Konami, qui avait l’intention de le vendre à Noël 1999, voulait faire de ce titre un jeu d’action trépidant, laissant de côté l’aspect aventures et exploration des précédents volets.

Suite à l’annulation du jeu, la démo présentée à l’E3 a disparu des radars pendant une vingtaine d’années, jusqu’à ce qu’elle réapparaisse dans une annonce eBay. Finalement, Comby Laurent a pu obtenir une copie fournie par le propriétaire du jeu, et il a eu l’autorisation de la proposer au téléchargement.

La démo est intéressante d’un point de vue historique, par contre en terme de gameplay c’est plus limité. Le château est peu peuplé ! On y retrouve le système d’armes secondaires qui permet à Sonia d’utiliser des flasques d’eau bénite, un couteau ou encore une hache. Cette démo est loin d’être finalisée et il y a pas mal de bugs graphiques. Néanmoins, c’est un témoin intéressant de son époque !